NOUVELLES
25/01/2020 16:45 EST | Actualisé 25/01/2020 17:05 EST

Motoneigistes disparus: le périmètre élargi à 10 km

À la suite de la découverte du corps d'un des motoneigistes vendredi, à plus de deux kilomètres du point initial des recherches, les autorités ont «agrandi considérablement le secteur».

THE CANADIAN PRESS/Le Quotidien, Rocket Lavoie
Une station-service à St-Henri-de-Taillon, le mercredi 22 janvier 2020 (photo d'archives)

Le «secteur» des recherches pour retrouver les quatre motoneigistes toujours portés disparus depuis mardi dans les eaux du Lac-Saint-Jean a été élargi à 10 kilomètres, samedi.

Les recherches ont été suspendues à la tombée de la nuit et la décision de les reprendre ou pas sera prise tôt dimanche matin.

Les autorités ont confirmé en début de journée l’identité du motoneigiste dont le corps a été repêché vendredi. Il s’agit de Gilles René Claude, un homme âgé de 58 ans originaire de Basse-sur-le-Rupt, dans les Vosges, en France.

À la suite de la découverte du corps à plus de deux kilomètres du point initial des recherches, les autorités ont «agrandi considérablement le secteur», a indiqué Hugues Beaulieu, un porte-parole de la Sûreté du Québec.

Les policiers affirment ne pas envisager d’abandonner les recherches pour le moment, malgré l’ampleur croissante du défi. «L’évaluation du dossier est faite de façon constante, a expliqué le sergent Beaulieu. Ça dépend des résultats et des nouveaux éléments.»

Les efforts de recherches se concentrent sur l’eau. Trois équipes de plongeurs sont déployées. Ils sont munis de sonars latéraux qui permettent de définir des formes et de propulseurs sous-marins pour leur permettre de se déplacer plus rapidement.

Les policiers ont également recours à des drônes, à un hélicoptère, des observateurs se trouvent dans des embarcations à la surface de l’eau et d’autres sont en motoneige le long des berges.

«On met la technologie à notre disposition, mais la nature est vaste et grande», a ajouté le sergent Beaulieu en entrevue avec La Presse canadienne.

Les conditions climatiques demeurent difficiles: le mercure indiquant une température de -12 degrés Celcius en fin d’avant-midi.

Il a néanmoins réitéré que les policiers ont pour «priorité» de retrouver les quatre motoneigistes manquants. Ceux-ci faisaient partie d’un groupe de neuf motoneigistes, dont un guide québécois. Deux d’entre eux ont réussi à en sortir un troisième de l’eau et ont alerté les autorités.

Le corps du guide québécois a été repêché des eaux glaciales et a été identifié comme étant Benoît L’Espérance, un Montréalais âgé de 42 ans.

À VOIR AUSSI: Émissions polluantes: Volkswagen plaide coupable