DIVERTISSEMENT
24/03/2020 08:51 EDT

Avec la mort d'Uderzo, «La Fille de Vercingétorix» était-il le dernier album d'Astérix?

Le célèbre dessinateur d'Astérix et Obélix avait confié la suite des aventures à Jean-Yves Ferri et Didier Conrad depuis 2013 mais continuait de «valider toutes leurs idées».

STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Albert Uderzo continuait de superviser les albums d'Astérix signés Conrad et Ferri.

Le papa d’Astérix et Obélix s’en est allé. Albert Uderzo est décédé ce mardi 24 mars d’une crise cardiaque à l’âge de 92 ans, ont annoncé ses proches à l’AFP. Si le plus célèbre des dessinateurs français avait laissé ses crayons depuis une dizaine d’années, il était toujours très impliqué dans le processus de création des albums d’Astérix et Obélix. “La Fille de Vercingétorix”, sorti octobre 2019, aura-t-il droit à une suite sans la bénédiction d’Uderzo?

À la mort de René Goscinny en 1977 et après 20 ans d’une collaboration fructueuse, Albert Uderzo avait pris le pari de poursuivre Astérix tout seul. Pari réussi pendant plus de 30 ans avec la publication de huit albums signés de la main d’Uderzo (sans compter les albums anniversaires et de courts récits). Mais au début des années 2010, le dessinateur décidait finalement de poser ses crayons. Non sans abandonner ses petits personnages pour autant.

“Astérix vivra! Un projet est en cours avec une nouvelle équipe et je vais surveiller les opérations”, assurait le natif de Fismes, près de Rennes, lors d’une cérémonie pour célébrer le cap des 350 millions d’albums d’Astérix et Obélix vendus dans le monde à l’automne 2011.

Cette nouvelle équipe évoquée par Uderzo, c’est le scénariste Jean-Yves Ferri et le dessinateur Didier Conrad. En octobre 2013, ils publient ainsi leur “premier” album d’Astérix, “Astérix chez les Pictes”. Et lors de la promotion de la BD, Albert Uderzo n’est jamais loin. “Prendre la décision de laisser les choses entre les mains de deux autres auteurs, quand on les a trouvés on est content, mais en même temps il y a un petit serrement au cœur qui fait qu’on n’est plus dans le coup”, expliquait alors le dessinateur à l’AFP, ravi de pouvoir “passer de son vivant” ses personnages.

“Je ne veux pas laisser Astérix entre d’autres mains après ma disparition”

Deux ans plus tard, lorsque Conrad et Ferri publient “Le papyrus de César”, Uderzo est toujours là. Il évoque des “petites rectifications, mais très très... très larges” qu’il a soumises aux auteurs et concède: “Maintenant je peux laisser faire, je suis rassuré, je pourrais très bien, le prochain, leur dire  ‘maintenant, ça y est, vous pouvez y aller, vous n’avez plus besoin de moi’.”

En octobre 2019, rebelote, Conrad et Ferri signent “La Fille de Vercingétorix”, dernier album en date de la saga d’Astérix et Obélix. Et là encore, Albert Uderzo à son mot à dire. “Je ne dessine plus, mais je valide leurs idées”, confiait-il dans une interview au Parisien. “Ils ne font rien sans mon accord. Ils ont parfois tendance à vouloir mettre trop de gags au détriment du fil de l’histoire. Sur le prochain album (“La Fille de Vercingétorix” donc), j’ai été obligé de leur dire, au milieu de l’ouvrage, de reprendre depuis le début pour trouver une idée plus solide.”

Alors interrogé sur la suite des aventures d’Astérix et Obélix, Albert Uderzo émettait quelques doutes quant à l’avenir de ses personnages fétiches. “Je ne sais pas si le prochain album sera le dernier, mais je ne pense pas qu’il y en aura beaucoup après...”, disait-il. “Je ne veux pas laisser Astérix entre d’autres mains après ma disparition. Je n’ai pas envie de prendre le risque de tout fiche en l’air, de faire n’importe quoi pour de l’argent. À vrai dire, j’ai une peur bleue.”

Ce matin, suite à l’annonce de la mort d’Albert Uderzo, le scénariste Jean-Yves Ferri confie à France Bleu Occitanie toute l’admiration qu’il portait au plus célèbre des dessinateurs. Il évoque aussi le “rapport de confiance” qui s’était installé avec lui sur les derniers albums. “Il nous a laissé la boutique, il nous a encouragés, il se tenait à distance. C’est quelqu’un que nous n’avons jamais senti inquiet ou sur notre dos. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, on n’a eu que des rencontres d’encouragements.”

Jean-Yves Ferri et Didier Conrad poursuivront-ils l’œuvre d’Uderzo après la mort du dessinateur ou “La Fille de Vercingétorix” était-il le dernier album d’Astérix? Les éditions Albert René n’ont pour le moment pas pris la parole sur ce sujet.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.