BIEN-ÊTRE
09/08/2019 12:08 EDT | Actualisé 10/08/2019 17:48 EDT

Vous pourriez avoir fait une mononucléose sans le savoir

Non, cette fatigue extrême n'est pas «normale».

Lors d’une mononucléose, certains sont cloués au lit pendant des jours, d’autres ne ressentent rien du tout. Pourtant, ils sont bel et bien infectés. Voici 13 choses à savoir sur la maladie du baiser, ou autrement dit l’infection au virus Epstein-Barr.

1. Le virus se transmet par la salive.

D’où son nom populaire: la maladie du baiser. Selon la virologue et chercheuse au CHU Saint-Justine, Carolina Alfieri, ça prend toutefois une quantité de salive importante.

2. À 40 ans, de 90 à 95% de la population est porteuse du virus.

On détectera certainement des anticorps contre le virus dans votre sang.

3. Comme la varicelle, le virus Epstein-Barr est de la même famille de virus que l’herpès.

Les herpèsvirus ou herpesviridae.

PhonlamaiPhoto via Getty Images

4. Les symptômes de la mononucléose sont plus forts à l’adolescence ou au début de l’âge adulte.

Environ 50% des infections ont lieu pendant l’enfance et les symptômes s’apparenteraient à ceux d’une grippe dans la plupart des cas ou passent carrément inaperçus. «Ils sont beaucoup plus importants et se ressentent plus longtemps de 15 à 25 ans. On ne sait pas encore pourquoi, mais probablement en raison d’un débalancement hormonal. Ça peut aussi dépendre de la génétique», note Dre Alfieri.

5. On ne peut faire qu’une mononucléose infectieuse dans sa vie.

6. Les hommes ont plus tendance à souffrir de symptômes pénibles liés à la mononucléose que les femmes.

7. Les patients ayant fait une mononucléose sans le savoir risquent d’étirer leurs symptômes.

Si vous ignorez les symptômes associés à la maladie (fatigue extrême, fièvre, mal de gorge, ganglions gonflés, perte d’appétit) puisque vous les ressentez de façon légère et continuez vos activités normalement, vous risquez de prolonger votre parcours symptomatique.

Il est indiqué de faire un test sanguin rapidement dès l’apparition de symptômes anormaux. «Ça se peut que la fatigue soit due à une autre maladie et il faut le vérifier», avertit la virologue Carolina Alfieri.

8. Les symptômes de la mononucléose infectieuse peuvent durer jusqu’à un an.

Selon Dre Alfieri, environ 10% des patients ont du mal à résoudre la maladie et peuvent souffrir de symptômes liés à la maladie pendant six mois, voire un an, sans raison précise. Certains doivent même cesser toute activité pendant cette période.

«Si ça s’étire, que le patient a ignoré les symptômes trop longtemps, je lui conseillerais pendant au moins six mois de se reposer, d’éviter les situations stressantes et de manger comme il faut. Ça paraît dur, mais il faut prendre ça au sérieux.» Donc, pas juste du repos les dimanches!

Dans 1% des cas, la maladie peut persister pendant des années, affirme la virologue.

9. La maladie se soigne sinon généralement en moins de dix jours.

EujarimPhotography via Getty Images

10. Les symptômes peuvent revenir nous hanter.

«Le stress peut réactiver les symptômes de la maladie parfois plusieurs mois après la période symptomatique, mais c’est rare», remarque Dre Alfieri.

11. On peut aussi en mourir.

«Il y a des patients qui en meurent, mais leur décès est souvent lié à une autre pathologie génétique qui affecte leur système», fait savoir Dre Alfieri.

12. Aucun antibiotique ou traitement antiviral ne peut soigner la maladie.

La maladie nécessite qu’une longue convalescence. On peut sinon prendre de l’ibuprofène ou de l’aspirine pour calmer la fièvre.

13. Que vous ayez ressenti des symptômes ou non, si vous êtes infectés, vous devenez transmetteur du virus.