POLITIQUE
05/11/2019 13:10 EST | Actualisé 05/11/2019 13:18 EST

Mise à jour économique: l'opposition demande à Québec de jouer de prudence

Carlos Leitao a rappelé mardi en point de presse que la santé économique du Québec dépendait grandement de sa capacité à exporter.

THE CANADIAN PRESS/Jacques Boissinot
Carlos Leitao, porte-parole libéral en matière de finances (photo d'archives)

En dépit de la vigueur de l’économie québécoise, le gouvernement Legault doit jouer de prudence dans sa mise à jour économique qui doit être présentée jeudi, estime l’opposition, qui évoque le spectre d’une récession.

Le porte-parole libéral en matière de finances, Carlos Leitao, a rappelé, mardi, en point de presse à l’Assemblée nationale que la santé économique du Québec dépendait grandement de sa capacité à exporter.

Ainsi, le portrait pourrait rapidement se détériorer en raison de facteurs comme les tensions commerciales sino-américaines ainsi que la croissance économique américaine, qui est principalement soutenue par les dépenses de consommation, ce qui est insoutenable, de l’avis de l’ex-grand argentier de la province.

Un ralentissement économique viendrait peser sur les revenus autonomes de l’État, a souligné M. Leitao, qui a reproché au gouvernement Legault d’être trop dépensier.

Cela survient alors qu’il y a un «éléphant dans la pièce», soit la renégociation de conventions collectives dans le secteur public, a affirmé le député libéral. Selon lui, cela pourrait venir ajouter jusqu’à 5 milliards $ aux dépenses de l’État.

M. Leitao a incité le gouvernement Legault à contrôler les dépenses de programmes, afin que celles-ci suivent une trajectoire similaire à celle des revenus autonomes afin d’éviter de «sérieux problèmes».

De son côté, le député péquiste Sylvain Gaudreault n’est pas allé jusqu’à dire que le gouvernement Legault dépensait trop, demandant au passage des mesures afin de stimuler les investissements privés ainsi que la création d’emplois dans les régions.