Des parents ont construit des mini-maisons pour ados, et chacun a son espace

Un mode de vie parfaitement adapté à la pandémie?

Beaucoup de parents d’adolescents, surtout au cours de ces neuf derniers mois, ont parfois rêvé de vivre près de leurs enfants, sans toutefois être sous le même toit que ceux-ci.

Les Brinks, une famille de quatre habitant autrefois dans le Michigan, avaient eu cette idée de génie il y a quelques années... et y ont donné suite! En 2015, ils ont déménagé à la lisière de la Forêt nationale Daniel Boone, dans l’est du Kentucky, et ont commencé à construire une ferme respectueuse de l’environnement avec des chalets surélevés qui offrent à leur fille et à leur fils adolescents une mini-maison personnelle, tout en gardant la famille ensemble.

«Au départ, mon mari nous voulait tous ensemble dans une petite maison, mais j’ai plaidé au nom des enfants pour leur propre vie privée», a souligné Keli, la maman, dans une interview avec Business Insider Australia.

Regardez la vidéo ci-dessous pour une visite guidée de leur fille de 18 ans, Lennox. (En anglais)

Le site contient aussi une grange pour les animaux (principalement des chèvres et des poulets).

Lennox a accès à une jolie petite maison avec des volets. À l’intérieur, on retrouve un divan, un lit mezzanine, un clavier et la touche finale par excellence de la décoration pour adolescents: un éclairage LED. Son frère Brodey (16 ans) a une petite maison remplie de ses souvenirs de football, avec une palette de couleurs intérieures bleu foncé et vert.

La famille se rassemble dans le pavillon de la piscine pour le repas et les soirées de jeux. Une salle de bain commune est disponible dans un autre bâtiment, ce qui, selon Lennox, signifie qu’elle doit traverser la cour pour utiliser les toilettes.

La mini-maison où résident les parents Keli et Ryan dispose d’une cuisine, où les repas sont préparés, et tout est mis en œuvre pour réduire leur empreinte carbone. Ils sèchent les vêtements sur la corde, par exemple, en plus de composter et de recycler. Ils disent ne produire qu’un seul sac de déchets par semaine pour toute la famille. D’une superficie de 280 pieds carrés, la maison des parents est la plus grande de la propriété. À un coût de construction de 9000 $ US (soit environ 11 750 $ en dollars canadiens), c’était aussi la plus «coûteuse».

Dernier arrêt de la visite guidée de Lennox: l’immeuble du bureau, où se trouvent l’ordinateur, l’imprimante et le modem. C’est une petite cabane autonome paisible - comme chaque parent qui télétravaille a sûrement souhaité avoir au moins une fois depuis le début de la pandémie.

Ce mode de vie «ensemble mais séparés» a débuté pour eux il y a quatre ans, avant l’arrivée de la COVID-19. Mais cela semble certainement constituer une solution de rêve devant tous les défis que la pandémie a apportés dans nos vies. Et le coût? Environ 77 000 $US, ce qui correspond à un peu plus de 100 000 $CAN.

L’année 2021 sera-t-elle l’année où nous construirons tous notre propre petit village familial?

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l’anglais.