NOUVELLES
03/12/2020 09:34 EST | Actualisé 03/12/2020 15:09 EST

Mikaël Kingsbury s'est fracturé deux vertèbres du dos

La blessure est survenue lors d'un entraînement.

STR via Getty Images
Mikaël Kingsbury ratera au minimum les trois premières étapes de la Coupe du monde. (photo d'archives)

MONTRÉAL — Après avoir relevé de nombreux défis aux Jeux olympiques, aux Championnats du monde et sur le circuit de la Coupe du monde au fil de son illustre carrière, Mikaël Kingsbury sera confronté à un autre qui lui était jusqu’ici inconnu: soigner une importante blessure.

Le Québécois âgé de 28 ans s’est fracturé les vertèbres T4 et T5 - celles situées entre les omoplates -, dimanche lors d’un entraînement en marge de la Coupe du monde de ski acrobatique de Ruka, en Finlande. En conséquence, il s’absentera pendant quatre à six semaines.

“C’est un nouveau défi pour moi; j’ai vécu de nombreux défis au fil de ma carrière, que ce soit aux Jeux olympiques, aux Championnats du monde ou les globes de cristal - ce sont tous des défis. Celui-ci, c’est un nouveau, auquel je n’ai jamais eu à faire face. J’ai hâte de l’entamer, et c’est d’ailleurs déjà commencé. Je suis à la maison, et on m’a permis de faire du vélo stationnaire, donc je vais en faire un petit peu”, a-t-il confié en conférence téléphonique jeudi après-midi.

Kingsbury, qui est rentré au bercail mercredi, s’est infligé cette blessure en ratant l’atterrissage du saut du haut de la piste de Ruka, a-t-il précisé en conférence téléphonique.

“J’avais bien réussi mon saut, mais j’ai atterri trop loin, dans la première bosse, et en tentant de me protéger le plus possible c’est finalement mon dos qui a pris le plus gros du choc, a expliqué le détenteur de 18 globes de cristal, qui devait commencer sa saison ce week-end à Ruka. La bonne nouvelle, c’est que les fractures sont sur la pointe arrière des vertèbres du milieu du dos, donc mon système nerveux n’a pas été touché.

“Sur le coup, j’ai eu le souffle coupé. Et présentement, c’est comme si j’avais un couteau planté dans le dos. Tous les mouvements de rotation sont douloureux. C’est une douleur très aiguë”, a-t-il ajouté, en précisant que l’opération était écartée.

La nouvelle de sa blessure a évidemment eu une onde de choc dans le monde de ski acrobatique.

“Je pense que j’ai reçu plus de 300 messages sur Facebook. (Le Japonais Ikuma) Horishima m’a écrit pour me souhaiter prompt rétablissement, et un (bosseur) américain m’a même dit: ‘Ça ne sera pas pareil sans toi’. Je suis vraiment touché par les messages des gens”, a-t-il confié.

Objectif Calgary

L’athlète de Deux-Montagnes ratera au minimum les trois premières étapes de la Coupe du monde de ski acrobatique, mais vise un retour à la compétition à la Coupe du monde de Calgary, du 28 au 31 janvier 2021.

“Je suis optimiste quant à un retour à la compétition à Calgary. Je croise les doigts pour que ça fonctionne. Mais une chose est certaine, c’est que lorsque vous me reverrez dans le portillon de départ, je serai à 100 pour cent, et non à 80 pour cent ou quelque chose comme ça”, a évoqué le principal intéressé, en précisant qu’il va maintenant se reposer et tenter de prendre de petites marches pour maintenir la forme.

Jusqu’ici, le médaillé d’or des Jeux olympiques de Pyeongchang en 2018 n’avait manqué qu’une seule épreuve en carrière. Questionné à savoir s’il était affecté par la perspective de voir sa séquence de neuf globes de cristal consécutifs prendre fin cette saison à cause de cette blessure, Kingsbury a fait contre mauvaise fortune bon coeur.

“Je ne veux pas mettre de croix dessus (le 10e globe), parce qu’on ne sait pas combien de courses il y aura après Noël, mais j’ai déjà remporté le globe avec trois courses à négocier à la saison”, a-t-il rappelé.

“Mais je n’ai pas besoin de cette pression-là. Que j’en gagne neuf ou 10 de suite, ça ne changera rien. Cette année, c’est différent, c’est bizarre, et ça ne me préoccupe pas vraiment. Le plus important, c’est de me rétablir, que je n’aie pas de séquelle, et que je sois prêt pour l’année prochaine, avec les Jeux (de Pékin en 2022). Je reviendrai donc en piste que je saurai que je pourrai gagner”, a-t-il conclu.