DIVERTISSEMENT
28/06/2019 00:54 EDT | Actualisé 28/06/2019 01:20 EDT

Le fruit du dur labeur de Michel Charette

Le comédien a récemment franchi une autre étape - et non la moindre - de son impressionnante remise en forme...

Twitter/District 31

Le 22 juin dernier, Michel Charette a complété avec succès le triathlon de Mont-Tremblant en compagnie de ses co-vedettes de District 31 Patrice Godin, Sébastien Delorme et Frédéric Cloutier.

Une vidéo montrant la fin de parcours très émotive du comédien a été partagée ce mercredi sur la page Facebook de l’événement. Un dernier élan qui est venu couronné plusieurs mois d’efforts, de changements vitaux et de travail acharné.

Visiblement très fier de ses récents accomplissements, Michel Charette n’a pu retenir ses larmes lorsqu’il a retrouvé ses collègues, amis et membres de sa famille après avoir franchi la ligne d’arrivée.

La remise en forme et la fulgurante perte de poids de Michel Charette ont évidemment fait beaucoup jaser - pour les bonnes raisons - au cours de la dernière année.

«C’est admirable ce qu’il fait. Il a une volonté de fer. On ne peut plus choker là. Michel, il nous drive, il nous envoie ses entraînements et il est fier, et on est fiers de lui», avait notamment déclaré Patrice Godin en février dernier, sur le plateau de Tout le monde en parle.

Même l’auteur Luc Dionne a trouvé une façon de souligner les résultats du nouveau style de vie de l’interprète du sergent-détective Bruno Gagné à travers la trame narrative de la troisième saison de District 31, permettant surtout au Poupou de Sébastien Delorme de jouer les tentateurs en faisant défiler sous le nez de son estimé collègue une quantité non négligeable de pâtisseries et de malbouffe.

Lors de son passage à l’émission Bonsoir bonsoir!, le 8 mai dernier, Michel Charette s’était confié sur ses motivations qui, jusque-là, lui avait fait perdre près de 70 livres.

«C’est un changement de vie radical, c’est un combat de tous les jours. C’est un choix de vie que j’ai fait. J’ai des jeunes enfants, c’est une question de santé, avait-il expliqué. La nourriture, ça faisait partie de ma vie, ça comblait des manques, des joies, ça comblait un paquet d’affaires [...] Le plaisir n’est plus assez important pour tous les effets négatifs qui viennent après.»

À VOIR AUSSI: