Michel Barrette se défait de son hôtel à cause de la COVID-19

La pandémie n'est pas facile pour personne.

L’hôtel Trois Tilleuls à Saint-Marc-sur-Richelieu - reconnu comme une institution - perd son célèbre co-propriétaire. L’humoriste et animateur Michel Barrette, qui possédait 50% de l’entreprise depuis 2014, a décidé de quitter le navire à cause de la crise qui sévit dans le milieu hôtelier depuis le début de la pandémie de COVID-19.

L’établissement, qui comprend un hôtel, un restaurant et une salle de spectacle recevant fréquemment des humoristes populaires, a d’ailleurs mis à la porte la trentaine d’employés qui y travaillaient, mardi.

Michel Barrette a confié au Journal de Montréal avoir cédé, et non vendu, ses parts à l’homme d’affaires David Sepulchre, déjà impliqué dans le projet. « Je ne vois pas la lumière au bout du tunnel, a-t-il dit. Et je n’entends pas non plus de messages des autorités comme quoi on pourra reprendre nos activités de sitôt. On se retrouve devant un mur. Compte tenu de la situation, je préfère passer à autre chose. »

En entrevue, il avoue également qu’à son âge, il n’a plus envie de se soucier d’un projet aussi demandant dans des circonstances aussi stressantes.

Hôtel Trois Tilleuls à Saint-Marc-sur-Richelieu

Au début de la pandémie de COVID-19, la direction de l’hôtel avait pris la décision de fermer pour une durée indéterminée. Certains spectacles avaient d’ailleurs été reportés à l’automne. Une réouverture à court ou moyen terme ne serait pas dans les plans.

M. Barrette a indiqué au Journal de Montréal que l’hôtel ne prévoit pas non plus de fermeture définitive et pense s’en sortir sans avoir recours à la protection des tribunaux.

Sur le site et la page Facebook des Trois Tilleuls, l’annonce n’avait pas encore été partagée au moment d’écrire ces lignes.