COVID-19: voici comment se passera votre prochaine visite à l’aéroport Montréal-Trudeau

Masque obligatoire à partir de 2 ans, prise de température et pas de proches pour vous accueillir les bras ouverts au retour... Avez-vous hâte de prendre l'avion?
Le port du masque est désormais obligatoire dans toutes les installations de l'aéroport Montréal-Trudeau.
Le port du masque est désormais obligatoire dans toutes les installations de l'aéroport Montréal-Trudeau.

Alors que l’industrie aérienne reprend timidement son envol après avoir été mise à l’arrêt par la pandémie de COVID-19, l’aéroport Montréal-Trudeau a dévoilé vendredi les nouvelles mesures sanitaires auxquelles seront dorénavant soumis les voyageurs qui visitent ses installations.

Voici un aperçu des nouvelles restrictions mises en place pour assurer la santé des voyageurs et du personnel:

  • Port du masque obligatoire à partir de l’âge de deux ans, sauf pour les personnes souffrant de difficultés respiratoires, les personnes handicapées et celles qui sont incapables de retirer leur masque elles-mêmes.
  • Prise de température, lavage des mains et questionnaire obligatoires à l’entrée
  • Interdiction d’entrer dans l’aérogare pour accueillir ou escorter des voyageurs. Une exception est prévue pour l’accompagnateur d’une personne mineure ou requérant une attention particulière.
  • Seules trois portes permettront l’accès et la sortie à l’aéroport.

Afin de limiter les contacts une fois sur place, les voyageurs sont encouragés à s’enregistrer en ligne, ainsi qu’à réserver leur place de stationnement et leur passage au point de contrôle de sécurité au préalable, sur le site web de l’aéroport. L’utilisation des îlots de dépôt à bagages en libre-service est également encouragée.

De son côté, Aéroports de Montréal (ADM) s’engage à nettoyer et désinfecter dix fois par jour les sections où circulent les voyageurs, à installer des lavabos, des distributeurs de savon et des sèches-mains automatisés dans les salles de bain, et à désinfecter les chariots à bagages après chaque usage.

L’autorité aéroportuaire souligne également que le nombre de places dans les salles à manger des restaurants sera réduit pour permettre la distanciation physique. Les voyageurs pourront retirer leur couvre-visage pour manger et consommer des boissons, tant qu’ils respectent la distanciation physique, a précisé au HuffPost Québec une représentante d’ADM.

Les chauffeurs de taxi titulaires d’un permis d’exploitation à l’aéroport seront par ailleurs tenus de nettoyer leur voiture entre chaque client, de porter un masque et de se laver les mains régulièrement. Des taxis munis d’un plexiglas séparant le conducteur des passagers seront également disponibles, à la demande des clients.

«Nous croyons que ces nouvelles mesures, combinées aux mesures déjà en place et à la vigilance accrue des passagers, permettront de limiter considérablement la propagation du virus dans nos installations et donneront envie aux voyageurs de revenir nous visiter à YUL», a affirmé le président-directeur général d’ADM Philippe Rainville, par voie de communiqué.

«Toute la communauté aéroportuaire a hâte de les accueillir à nouveau.»

- Philippe Rainville, PDG d'ADM

La compagnie aérienne Air Transat a annoncé la reprise graduelle de ses vols domestiques et internationaux à partir du 23 juillet. Les passagers qui décollent à partir de Montréal pourront s’envoler vers la Grèce, la France, le Portugal et Haïti, en plus de quelques destinations soleil.

Un programme domestique doit aussi relier les aéroports de Montréal, Toronto, Calgary et Vancouver.

Récemment, certains pays ont annoncé la réouverture de leurs frontières aux touristes internationaux, même si la pandémie n’est pas terminée. C’est le cas de Cuba, qui accueillera les vacanciers à partir du 1er juillet, mais seulement sur les îles de Cayo Largo, Cayo Coco, Cayo Guillermo, Cayo Cruz et Cayo Santa Maria.

Avec Agence France-Presse