DIVERTISSEMENT
14/01/2020 09:48 EST | Actualisé 15/01/2020 11:36 EST

«M’entends-tu?»: un début de saison fracassant

Encore une fois, les autrices et les interprètes savent jongler avec le drame lourd et le comique avec une adresse plutôt rare...

Instagram/mentends_tu

Les douces mélodies de Fabiola, le mutisme de Carolanne et les répliques savoureuses d’Ada. Nous attendions le retour de nos trois (anti) héroïnes avec impatience (presqu’autant qu’Ada avait hâte de revoir ses deux amies), et nous n’avons pas été déçus. La deuxième saison de M’entends-tu?, qui s’est amorcée ce lundi 13 janvier, à Télé-Québec, s’annonce aussi fracassante que la première.

Nous retrouvons donc nos héroïnes deux ans plus tard – soit deux ans après qu’Ada (renversante Florence Longpré), encore une fois incapable de maîtriser sa colère, a tenté de trancher le pénis de Keven (Victor Andrés Trelles Turgeon), le chum violent de son amie Carolanne (Ève Landry, tellement touchante).

Ada s’apprête à sortir de prison, mais elle n’a toujours pas réussi à entrer en contact avec ses amies, qui ne lui ont pas pardonné son geste. 

Instagram/mentends_tu

Encore des répliques bonbons

Tout de suite, le ton est donné. On retrouve cette finesse dans les textes de Florence Longpré et de Pascale Renaud-Hébert, qui nous émeut et nous fait rire dans la même scène. Car c’est la principale force de cette série récompensée par quatre prix Gémeaux: les autrices et les interprètes savent jongler avec le drame lourd (sans tomber dans le pathos) et le comique avec une adresse plutôt rare. 

Comme lorsqu’Ada reçoit sa première visite en prison, après presque deux ans: sa psychologue – ce personnage à la fois très humain et très «gossant» joué avec brio par Sophie Desmarais. On ressent toute la détresse d’Ada, qui n’a pas un séjour très facile en prison et qui se sent seule; c’est un moment très touchant. Et lorsque sa psy tente de la consoler en lui disant qu’elle est là, Ada lui répond, avec la candeur (et l’absence de filtre) qu’on lui connaît:

«À date, vous êtes la seule pis je vous aime même pas tant que ça!»

Il y a aussi ce moment savoureux où Ada se fait (encore) péter la gueule, mais que ça ne l’empêche pas de lancer à son assaillante: «T’as pus de force dins’ bras? Tu t’es trop dounée toute la nuitte

Instagram/mentends_tu

Qu’arrivera-t-il à Carolanne?

Il faudra attendre le troisième épisode (Télé-Québec a diffusé lundi soir les trois premiers épisodes et l’intégralité de la deuxième saison est maintenant disponible sur telequebec.tv) avant d’avoir de «vraies» nouvelles de Carolanne, qui semble subir la violence de son copain pas très sympathique. Et malgré la lourdeur de la situation, lorsqu’un policier se présente chez le couple, on arrivera tout de même à rire, lorsque Carolanne fera remarquer à l’agent qu’il a un gros morceau de kale (?) pris entre les dents. 

La première quête d’Ada sera de retrouver ses amies, dans cette deuxième saison, et d’arriver à se faire pardonner. Puis, on imagine qu’elle tentera de se rebâtir une vie… tout en venant en aide à la torturée Carolanne. Celle-ci se laissera-t-elle finalement aider? Ada réussira-t-elle pour de bon à contrôler sa colère? Et, plus important encore: les trois amies se remettront-elles à chanter pour nous offrir des succès dignes de «Tu pues du bat» ou encore de «Trois p’tites chattes»? Cette deuxième saison ne manque pas de pistes à explorer. 

On l’a souvent évoqué: les personnages de M’entends-tu? sont des gens qu’on voit rarement à la télé. Des gens plus pauvres et beaucoup moins glam que ce qu’on nous présente habituellement. Voilà une autre force de cette série: son réalisme. 

Ça fait du bien de voir à l’écran des personnes qui ont l’air vraies. De voir des filles qui ne sont pas maquillées à la perfection, comme si elles se rendaient dans un gala... alors qu’elles préparent le souper dans leur cuisine ou s’en vont au dépanneur. Des filles qui n’ont pas un brushing parfait en se levant, et qui ne sont pas toujours des cartes de mode. Des filles qui ont parfois le même kit, d’une émission à l’autre (levez la main si vous êtes écoeuré de voir la maudite jupe carreautée d’Ada). 

M’entends-tu? est crue et parfois vulgaire. Mais c’est d’abord une série vraie, qui touche droit au coeur.

M’entends-tu? est diffusée les lundis à 22h, sur les ondes de Télé-Québec.

À voir également: