Menstruations féminines: mythes, coup de gueule et avancée

En cette journée de l’hygiène menstruelle, voici ce qui a fait jaser ces derniers mois.

Ce 28 mai, journée de l’hygiène menstruelle dans le monde, coup de projecteur sur cette période du mois auréolée de mythes difficiles à déboulonner, mais aussi retour sur le coup de gueule de 2019 et les avancées sur le sujet.

Coup médiatique

Cette étudiante a fait «couler son sang dans Paris» - et le monde entier en a parlé! Son nom? Irene. Elle a 20 ans. Le 1er février 2019, elle a décidé de faire «couler son sang dans Paris». Dans un très classique legging gris, elle s’est rendue à l’Université, pour suivre ses cours, sans protection pendant ses règles. Son but? Demander la prise en charge totale du prix des protections hygiéniques par l’État. «Cette action n’a pas pour but de générer un débat, mais de montrer ce qu’il se passerait si les personnes menstruées décidaient de ne plus payer leurs protections hygiéniques» - avait-elle expliqué au site Madmoizelle.

Des résidus chimiques dans nos protections

Le 12 mai dernier, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) en France rendait public un rapport qui relève l’absence d’indications sur les emballages de la composition des produits. «Aucun danger grave et immédiat», mais des «résidus chimiques» bien présents dans les produits d’hygiène féminin. Tampons, serviettes hygiéniques, ainsi que des coupes menstruelles de différentes marques, en tout 30 références de produits ont été analysées pour cette enquête, sans qu’aucune ne soit citée. Pour lire la suite, c’est ici.

Une avancée!

La Commission scolaire New Westminster, en Colombie-Britannique, affirme être la première au pays qui fournira à ses élèves, dès la prochaine rentrée scolaire, des produits d’hygiène féminine gratuitement. Un belle avancée peut-on se réjouir!

Et faire l’amour dans tout ça?

Afin de démystifier ce moment auréolée de mythes, voici 8 choses à savoir sur les rapports sexuels pendant les règles. Les études sur ce sujet sont peu nombreuses (ce qui n’est sans doute pas très surprenant), mais une poignée de sondages ont bien été faits, comme celui de Medium, selon lequel 55% des personnes interrogées trouvent que faire l’amour pendant les règles est «complètement naturel» ou «génial». Voici ce qu’il faut savoir ici.

Témoignages d’hommes et de femmes sur le sexe pendant les règles

Le HuffPost États-Unis avait demandé à ses lecteurs — femmes et hommes — ce qu’ils pensaient des rapports pendant les règles et la façon dont ces dernières intervenaient dans leur vie sexuelle. Les réponses de 14 d’entre eux sont ici et vont surprendront peut-être.