DIVERTISSEMENT
09/03/2020 08:39 EDT

«La vraie nature»: Mehdi Bousaidan replonge dans les souvenirs douloureux de son enfance

«Tu es un enfant, tu ne comprends pas pourquoi tu quittes les gens que tu aimes...»

TVA

De passage dans le chalet de La vraie nature, ce dimanche 8 mars, Mehdi Bousaidan a replongé dans les événements tragiques qui ont poussé sa famille à quitter l’Algérie pour s’établir au Québec alors qu’il était enfant.

«Il y a un événement qui a été marquant. Une explosion dans le village où on était. Il y a des terroristes qui ont placé une bombe sur l’autoroute. La bombe était tellement proche que toutes les fenêtres ont explosé dans tout le village», a-t-il raconté, n’arrivant pas à retenir ses larmes.

Les éclats de verre avaient d’ailleurs causé plusieurs coupures sur le corps des membres de sa famille. Sa mère avait rapidement emmené ses enfants dans le corridor de l’appartement, où les murs en béton étaient plus susceptibles de les protéger des balles. Elle leur avait alors chanté des chansons pour enterrer les bruits de guerre qui résonnaient autour d’eux.

«À l’aéroport, quand on est partis, c’est moi qui pleure. Parce que je quitte ma famille. Ç’a été tough. J’aimais beaucoup ma tante. Et puis tu ne comprends pas, tu es un enfant. Tu ne comprends pas pourquoi tu quittes les gens que tu aimes. Une journée tu es là, et une journée il neige», a poursuivi le principal intéressé.

L’humoriste a été particulièrement bouleversé lorsque Jean-Philippe Dion lui a tendu la casquette qu’il portait lors de son départ pour le Québec, stupéfait que ses parents l’aient conservée durant toutes ces années.

Mehdi Bousaidan a confié par la suite qu’il espérait être en mesure un jour de parler de ces événements douloureux sur scène, sans craquer sous le poids des souvenirs.

«J’essaie en ce moment d’écrire un numéro là-dessus. Je ne suis pas encore capable, parce que j’ai peur d’éclater en sanglots sur scène. Mon but, ce serait d’être capable de faire un numéro sans que ça vienne me chercher, et pouvoir en parler ouvertement», a-t-il expliqué.

Le petit mot qu’a signé l’artiste avant de quitter les lieux voulait d’ailleurs tout dire: «Merci de m’avoir fait retomber en enfance, et cette fois-ci en sécurité».

La vraie nature est diffusée le dimanche après La Voix, sur les ondes de TVA.

À voir également: