Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Serena Williams soutient Meghan Markle face au racisme

La joueuse de tennis a publié un message de soutien après l'entrevue de Meghan Markle et du prince Harry.

Serena Williams a pris la parole sur Instagram ce dimanche 7 mars pour soutenir Meghan Markle. Cette dernière a affirmé avoir été victime de racisme de la part de la famille royale britannique. Elle a en effet révélé que son fils s’était vu refuser le titre de prince avant sa naissance, car des doutes subsistaient sur sa couleur de peau.

“Je connais de première main le sexisme et le racisme que les institutions et les médias utilisent pour calomnier les femmes et les personnes de couleur afin de nous minimiser, de nous briser et de nous diaboliser”, a expliqué Serena Williams, amie de longue date de la duchesse de Sussex.

Et d’ajouter, en faisant référence au deuxième enfant qu’attendent Meghan et Harry: “Je veux que la fille de Meghan, ma fille et votre fille vivent dans une société motivée par le respect”.

Touchée par les révélations de Meghan Markle, qui a également avoué avoir songé à mettre fin à ses jours à cause de la famille royale, l’icône du tennis féminin en a profité pour avertir sur “la santé mentale et les conséquences de l’oppression systémique et de la victimisation qui sont dévastatrices isolantes et trop souvent mortelles”. Et de conclure: “Gardez dans votre mémoire que le fruit de l’esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, l’indulgence, la gentillesse, la bonté, la foi, la douceur, la maîtrise de soi”.

Si elle a été très réactive à l’entrevue du couple, Serena Williams n’est néanmoins pas la seule célébrité à avoir partagé son désarroi face aux confessions de Meghan Markle. La poétesse Amanda Gorman, qui avait fait sensation lors de l’investiture de Joe Biden en janvier dernier avec son poème “The Hill We Climb”, a déclaré sur Twitter que “la force de Meghan allait certainement redéfinir le concept de famille”.

Ce texte a été publié originalement sur le HuffPost France.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.