NOUVELLES
25/06/2019 11:11 EDT

Un médecin ontarien comparaît pour avoir utilisé le mauvais sperme dans des FIV

Il doit comparaitre devant l'autorité médicale de l'Ontario mardi pour avoir utilisé son propre sperme dans certaines procédures.

shironosov via Getty Images

TORONTO — Un médecin spécialisé en fertilité, qui avait déjà été sanctionné pour avoir inséminé artificiellement plusieurs femmes avec le mauvais sperme, devrait comparaître devant l’autorité médicale de l’Ontario mardi pour faire face à de nouvelles allégations, notamment qu’il aurait utilisé son propre sperme dans certaines procédures.

Le docteur Bernard Norman Barwin a admis avoir commis une faute professionnelle lors de sa comparution devant le comité de discipline de l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario en 2013, affirmant que des erreurs dans sa pratique avaient laissé trois patientes avec des enfants dont les pères biologiques n’étaient pas ceux qu’elles voulaient.

Le comité lui a interdit de pratiquer la médecine pendant deux mois, mais M. Barwin a abandonné son permis d’exercice l’année suivante.

Autres allégations

Un avis d’audience indique que M. Barwin fera désormais face à des allégations d’incompétence, de non-respect des normes d’exercice de la profession et de comportement déshonorant ou non professionnel.

Les allégations portaient sur le fait qu’il n’avait pas réussi à s’assurer que le sperme était utilisé correctement dans sa pratique et sur l’utilisation de son propre sperme pour inséminer des patientes, ainsi que sur ses réponses au collège au cours de ses enquêtes sur ces questions.

Bien que M. Barwin ait déjà renoncé à son permis d’exercice, le collège pourrait le révoquer s’il est reconnu coupable pour ces motifs supplémentaires. Cela alerterait les autres régulateurs médicaux s’il devait essayer d’exercer la médecine ailleurs.

À voir aussi: