DIVERTISSEMENT
29/11/2019 10:21 EST

Massive Attack prépare une tournée éco-responsable sans empreinte carbone

Le groupe de trip-hop est proche du mouvement écologiste Extinction Rebellion.

Martyn Goodacre via Getty Images
Massive Attack a mandaté le Centre Tyndall à Manchester pour transformer leur prochaine tournée en prouesse éco-responsable. 

405 000 tonnes de gaz à effet de serre produites. Voici le bilan carbone d’une tournée de Massive Attack, selon des calculs réalisés à la demande du groupe par le Centre Tyndall. Les artistes qui ont récemment rejoint le mouvement Extinction Rebellion sont très concernés par le changement climatique depuis de nombreuses années. En conséquence de quoi, le groupe ne compte plus faire de tournée avec un tel impact sur l’environnement. 

“Nous annonçons aujourd’hui la mise en service du célèbre Centre Tyndall pour la recherche  sur le changement climatique, afin de cartographier l’empreinte carbone totale des cycles de tournée typiques et d’examiner plus particulièrement les domaines clés générant des émissions de CO2 dans notre secteur: les déplacements et la production de bandes”, a déclaré Robert del Naja, membre fondateur de Massive Attack dans un communiqué publié jeudi 28 novembre.

Pour cela, le groupe de musique, à qui l’on doit des tubes comme “Teardrop”, n’écarte pas la possibilité de passer aux énergies renouvelables: “Nous examinerons les possibilités de passer aux sources d’énergies renouvelables... Il s’agit d’un secteur à haute teneur en carbone et nous devons essayer de le résoudre, car chaque secteur doit faire partie de la transition vers une économie sobre en carbone.” 

Selon les premiers résultats des examens, l’ensemble des représentations en direct génèrent chaque année 405 000 tonnes de gaz à effet de serre. 34% proviennent du lieu de réunion et 33% du tourisme généré autour. Avec une responsabilité plus réduite mais pas négligeable, l’hébergement, le voyage et la marchandise pour les membres du groupe contribuent également aux émissions toxiques. 

Coldplay sur la même longueur d’onde 

Cette décision de Massive Attack s’inscrit dans un mouvement plus large dans lequel s’inscrivent par exemple leurs homologues de Coldplay. Le groupe britannique a déclaré jeudi 21 novembre dernier qu’il ne partirait pas en tournée pour des raisons environnementales.

Le leader Chris Martin a expliqué à la BBC qu’il ne souhaitait pas programmer de concerts à travers le monde tant que l’empreinte carbone d’une telle tournée ne serait pas revue à la baisse: “Nous allons prendre le temps, sur l’année ou les deux ans à venir, pour savoir comment notre tournée peut être durable mais aussi activement bénéfique”. 

En effet, le chanteur a expliqué les enjeux d’un tel projet, estimant que le problème majeur était les déplacements en avion, difficilement remplaçables: “Notre rêve ça serait, par exemple, d’avoir une tournée sans plastique du tout et alimentée en grande partie par l’énergie solaire… Mais le plus dur, ce sera l’avion.” 

En attendant, le groupe britannique cherche des alternatives qui semblent plaire aux fans puisque Coldplay a déjà offert trois concerts le jour de la sortie de leur nouvel album “Everyday life”, retransmis en live sur Youtube en direct de Jordanie. 

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À VOIR AUSSI: Le «Black Friday» dénoncé devant des bureaux d’Amazon