NOUVELLES
03/06/2020 15:46 EDT | Actualisé 04/06/2020 07:35 EDT

Masques obligatoires pour les agents de bord mais pas pour les pilotes

Jusqu’à maintenant, l’obligation de se couvrir le visage était limitée aux passagers dans les avions.

À partir de jeudi midi, le personnel à bord des avions canadiens devra aussi porter un masque non médical. Les pilotes, pour des raisons de sécurité, n’auront pas à se plier à cette nouvelle exigence.

Jusqu’à maintenant, l’obligation de se couvrir le visage était limitée aux passagers dans les avions.

Le gouvernement fédéral annonce ainsi de nouvelles règles pour le transport sous sa compétence.

Les employés des compagnies aériennes dans les sections restreintes des aéroports du pays devront, eux aussi, porter un masque.

Pourquoi aura-t-il fallu autant de semaines pour étendre l’obligation du masque à presque tout le monde dans le transport aérien?

“Il faut faire les choses aussi rapidement que possible et on aurait pu le faire un petit peu plus tôt, mais la bonne nouvelle c’est qu’on le fait et on l’annonce aujourd’hui”, a déclaré le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau.

La Presse canadienne/Adrian Wyld
Le ministre des Transports Marc Garneau

Tous les travailleurs du transport maritime devront avoir en leur possession un couvre-visage qu’ils auront à porter lorsque la distance entre travailleurs n’est pas suffisante.

En train, les passagers devront porter le masque lorsque les employés du chemin de fer le leur demanderont.

Pour ce qui est du transport routier, Ottawa en est à élaborer des règles en collaboration avec les provinces et l’industrie.

“Il faut respecter les mesures qui sont prises par les autorités responsables pour la santé dans les provinces, alors il y a une certaine discussion qui doit avoir lieu avant d’arriver à une décision. Alors toutes ces choses-là prennent un peu de temps”, a expliqué le ministre Garneau.

Nombre de cas

Il y a eu plus de 1 751 000 tests administrés au Canada depuis le début de la pandémie. Environ 5 % d’entre eux ont détecté la maladie. On fait passer, en moyenne, 29 000 tests par jour.

Jusqu’à maintenant, on a recensé 93 085 cas confirmés ou probables dans l’ensemble du pays. La COVID-19 a provoqué la mort de 7498 Canadiens.

Distribution des cas au pays, selon les plus récents bilans provinciaux et territoriaux: 51 884 cas au Québec, dont 4794 décès; 29 047 cas en Ontario, dont 2312 décès; 7076 cas en Alberta, dont 145 décès; 2623 cas en Colombie-Britannique, dont 166 décès; 1058 cas en Nouvelle-Écosse, dont 60 décès; 647 cas en Saskatchewan, dont 11 décès; 298 cas au Manitoba, dont sept décès; 261 cas à Terre-Neuve-et-Labrador, dont trois décès; 135 cas au Nouveau-Brunswick, dont 120 guéris; 27 cas à l’Île-du-Prince-Édouard, tous guéris; 11 cas au Yukon, tous guéris; cinq cas dans les Territoires-du-Nord-Ouest, tous guéris; aucun cas au Nunavut.

À ces bilans provinciaux et territoriaux s’ajoutent les 13 cas, tous guéris, chez les passagers rapatriés du navire de croisière Grand Princess le 10 mars.