NOUVELLES
15/01/2021 09:13 EST | Actualisé 15/01/2021 09:59 EST

Les masques N99 finalement approuvés par la CNESST

Comme l’entreprise l’affirmait, ils permettent de diminuer les expositions à certains contaminants présents dans l’air à près de 99 %.

Dorma Filtration
Dorma Filtration affirmait en octobre qu'elle pourrait fabriquer jusqu'à un million de masques N99 par mois.

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a approuvé les masques de protection N99 de l’entreprise québécoise Dorma Filtration pour leur utilisation par les travailleurs de la santé.

Les analyses sur le masque N99 effectuées par la CNESST ont permis de démontrer qu’il répond aux critères de qualité retenus, a-t-elle annoncé vendredi. Comme l’entreprise l’affirmait, il permet de diminuer les expositions à certains contaminants présents dans l’air à près de 99 %.

«Je suis très heureux que la CNESST ait accepté que Dorma Filtration [...] puisse continuer ses démarches de fabrication. Cela permettra aux employeurs et aux travailleurs et travailleuses de posséder plus de masques qui répondent aux meilleurs standards de qualité et de performance en matière de santé et de sécurité du travail», a déclaré le ministre du Travail, Jean Boulet, par voie de communiqué.

Dorma Filtration a conçu et fabriqué ce masque, qui est réutilisable et recyclable, au Canada. Au mois d’octobre, l’entreprise avançait qu’elle pourrait fabriquer jusqu’à 500 000 unités par mois, et que ce chiffre augmenterait à un million d’unités en décembre.

L’approbation de la CNESST se faisait attendre pour l’utilisation et la distribution du masque N99. La Presse rapportait lundi que la CNESST s’appuyait sur un règlement qui indiquait que les appareils de protection respiratoire devaient recevoir la certification de l’Institut national de la santé des États-Unis pour être autorisés au Québec.