NOUVELLES
12/09/2020 12:42 EDT

Masque dans les lieux publics fermés, sous peine d'amende de 400 $ à 6 000$

Le décret spécifie que le couvre-visage doit être bien ajusté de sorte à couvrir le nez et la bouche.

QUÉBEC — C’est à compter de ce samedi que les policiers pourront remettre une contravention aux personnes qui ne portent pas de masque dans les lieux publics fermés au Québec en ce contexte de pandémie de COVID-19. L’amende est salée puisqu’elle varie de 400 $ à 6 000$, précise le décret ministériel adopté vendredi et publié dans la Gazette officielle du Québec.

Le décret spécifie que le couvre-visage doit être bien ajusté de sorte à couvrir le nez et la bouche.

Les policiers pourront donc sévir auprès des récalcitrants dans le métro, les autobus, les commerces et les restaurants.

Auparavant, le fardeau reposait uniquement sur les épaules des commerçants pour faire respecter cette consigne sanitaire, sous peine de se voir imposer également une amende pouvant aller de 400 $ à 6000 $. L’approche gouvernementale avait d’ailleurs soulevé une levée de boucliers de la part des commerçants qui ne voulaient pas assumer seuls l’entière responsabilité du respect de la directive.

Plus tôt cette semaine, le premier ministre François Legault a invité les services policiers à concentrer leurs interventions dans les zones jaunes en priorité. Il a d’ailleurs dénoncé une petite minorité «d’irresponsables» qui défient les consignes sanitaires, mettant à risque les personnes plus âgées et les gens vulnérables, tout en fragilisant le réseau de la santé.

En conférence de presse vendredi à Québec, le premier ministre a souligné que les rassemblements à l’intérieur posent un grand défi également dans les efforts pour éviter une deuxième vague de COVID-19 au Québec.

M. Legault a toutefois reconnu que le gouvernement ne pouvait pas se rendre dans chaque maison pour s’assurer que les règles étaient observées. Il a invité les gens à éviter les rassemblements et «les gros partys» à l’intérieur des maisons, un foyer important de propagation du virus.