DIVERTISSEMENT
28/05/2020 10:26 EDT | Actualisé 28/05/2020 12:37 EDT

Grossophobie: Maxi supprime sa nouvelle publicité avec Martin Matte quelques heures après sa mise en ligne

«Nous n’avions pas l’intention de blesser qui que ce soit. Nous souhaitions véhiculer notre amour pour les produits d’ici, mais visiblement nous sommes passés à côté...»

Facebook/Maxi

MISE À JOUR: Maxi a supprimée sa nouvelle publicité de sa page Facebook de en fin d’avant-midi après que l’organisme ANEB Québec l’eut dénoncée publiquement.

«Cette publicité pourrait avoir un impact sur la détresse psychologique, la honte et la culpabilité en raison des messages véhiculés. L’association entre une quantité de nourriture, la représentation de catégories d’aliments et le poids est un message pouvant mener à cette stigmatisation, alors que nous luttons pour une société plus inclusive et moins grossophobe», a déclaré l’organisme par l’entremise de sa page Facebook.

«On vous a écoutés, c’est pourquoi nous avons décidé de retirer notre dernière publicité. Nous n’avions pas l’intention de blesser qui que ce soit. Nous souhaitions véhiculer notre amour pour les produits d’ici, mais visiblement nous sommes passés à côté», a souligné pour sa part l’entreprise par l’entremise de ses réseaux sociaux.

Dans la publicité, Martin Matte exhibait fièrement «sa nouvelle silhouette» dans la nouvelle publicité de Maxi, mise ligne ce jeudi 28 mai, avec laquelle la chaîne de supermarchés désirait à son tour faire la promotion des produits d’ici, tout en faisant oeuvre utile par la même occasion.

Le concept de cette pub d’un peu plus de 30 secondes tournait autour du défi que s’est donné l’égérie de la chaîne de goûter à tous les produits locaux en vente chez Maxi.

«Je suis rendu à 2709», se félicitait-il en prenant une petite gorgée de sauce hot chicken St-Hubert.

«Je ne sais pas si vous avez déjà trempé une tomate Savoura dans la Coaticook… Délicieux!», poursuivait l’humoriste, avant de nous proposer un savoureux mélange de salade d’épinards, de cretons et de Passion Flakie.

Pour chaque partage de la publicité sur Facebook, Maxi s’engageait à remettre un dollar aux Banques alimentaires du Québec, et ce, jusqu’à concurrence de 250 000 $.

Et voyant venir de loin les internautes qui seraient tentés de l’accuser de grossophobie, l’entreprise avait pris soin de préciser que ce spot était «une exagération» ne visant qu’à vanter les mérites des produits du Québec. Un avertissement qui ne s’est pas avéré suffisant pour contrer les critiques.