DIVERTISSEMENT
30/01/2020 09:06 EST | Actualisé 30/01/2020 10:08 EST

Marina Orsini revient sur le rôle le plus difficile de sa carrière

«C’était extrêmement exigeant physiquement, et c’était un personnage qui était très victimisé...»

Radio-Canada

L’édition du mercredi 29 janvier des Enfants de la télé était consacrée à la longue et grande carrière de Marina Orsini.

De Lance et compte aux Filles de Caleb, en passant par Marina et Deuxième chance, la comédienne et animatrice a pu se remémorer certains de ses plus beaux souvenirs de tournage en compagnie de quelques-uns des collègues avec qui elle a eu l’opportunité de travailler au fil des ans.

La principale intéressée s’est également remémoré le tournage beaucoup plus compliqué de la mini-série Shehaweh, dans laquelle elle tenait le rôle-titre. Une expérience qu’elle n’a d’ailleurs pas hésité à qualifier de «tournage le plus difficile de sa vie».

«C’était extrêmement exigeant physiquement, ce rôle-là, parce que j’étais toujours à moitié nue, à moitié habillée, toute nue, nu-pieds dans les roches, dans l’eau, dans la neige, dans la glace», a-t-elle expliqué.

«C’était extrêmement difficile. Et c’était un personnage qui était très victimisé. Ils me mettaient dans des cages, ils me pognaient par les cheveux, c’était très exigeant.»

Diffusés en 1993, les cinq épisodes de Shehaweh racontaient le parcours éprouvant d’une jeune autochtone enlevée par des colons français qui désiraient l’«éduquer».

Lors de son dernier passage à Tout le monde en parle, en janvier 2019, Marina Orsini avait d’ailleurs été questionnée à savoir si une comédienne blanche aurait pu obtenir le rôle de Shehaweh dans le contexte actuel, où l’appropriation culturelle dans les arts est fortement décriée.

Marina Orsini avait alors répondu qu’elle n’était effectivement «pas certaine» qu’elle aurait obtenu le rôle.

Les enfants de la télé est diffusée le mercredi à 20h, sur les ondes d’ICI Télé.

À voir également: