DIVERTISSEMENT
12/09/2019 12:23 EDT | Actualisé 12/09/2019 12:27 EDT

Marie-Mai a hésité longuement avant d’inclure cette chanson sur son dernier album

«Je me mettais beaucoup de pression vers la fin de l’écriture...»

Paméla Lajeunesse

La chanson Élever de Marie-Mai, plus récent extrait de l’album Elle et moi, tourne sur les radios québécoises depuis cette semaine.

L’artiste a toutefois révélé, par l’entremise de son compte Instagram, que la pièce avait failli ne jamais voir le jour, révélant s’être mis beaucoup de pression sur l’écriture de celle-ci en fin de parcours.

«Je me demandais si elle était aussi bonne que les autres. Je me mettais beaucoup de pression vers la fin de l’écriture. Mais en bout de ligne, j’ai décidé d’écouter mon équipe qui, eux, étaient en amour avec elle», a expliqué la principale intéressée.

Une décision qui fut visiblement plus que favorable, puisque la star affirme qu’il s’agit de la chanson qui fait toujours le plus réagir le public durant sa plus récente tournée.

«Il y a toujours une pluie d’amour chaque fois que je la chante pour vous.»


«J’avais besoin d’écrire une chanson comme celle-là, pour mon processus personnel, et je me rends compte avec le temps que vous en aviez peut-être aussi besoin, pour qu’ensemble on se rappelle que même dans les moments de doute, il y a un coeur de guerrier(ère) qui attend juste de montrer ce qu’il a au fond de lui», poursuit-elle.

Ce n’est évidemment pas la première fois qu’un artiste exprime un doute sur une chanson qui, en fin de compte, a pourtant fini par connaître un vif succès.

Ce fut le cas notamment de la chanson Clocks de Coldplay qui, au départ, ne devait pas faire partie de l’album A Rush of Blood to the Head, et qui est considérée aujourd’hui comme l’une des meilleures compositions du groupe britannique.

Marie-Mai poursuit sa tournée aux quatre coins du Québec jusqu’en mai 2020.