DIVERTISSEMENT
14/01/2020 14:14 EST | Actualisé 14/01/2020 14:17 EST

«La semaine des 4 Julie»: Mariana Mazza aborde sans filtre plusieurs sujets très personnels

Fréquentation actuelle, préférences sexuelles, acceptation de soi… l’humoriste ne lésine pas sur les confidences.

Mariana Mazza a démontré une fois de plus qu’elle n’avait pas la langue dans sa poche, en abordant des aspects très personnels de sa vie à l’émission La semaine des 4 Julie, lundi soir.

Julie Snyder a questionné l’humoriste sur des sujets plutôt délicats, qu’elle aborde dans son spectacle Femme ta gueule – un spectacle que l’animatrice a d’ailleurs vu avec son fils, et qu’elle dit avoir adoré.

Mariana Mazza a d’abord déploré qu’il y ait encore beaucoup de tabous autour de l’homosexualité féminine. 

«J’aime les hommes – beaucoup –, mais s’il y a une femme qui me tombe dans l’oeil, je n’ai pas de coming out à faire, a-t-elle déclaré, avec la verve qu’on lui connaît. Ça va être ça. Je vais manger ce que j’ai envie de manger.»

Et parlant d’habitudes alimentaires, la flamboyante humoriste (qui a d’ailleurs confié à Julie qu’elle fréquentait présentement quelqu’un, mais qu’elle n’était pas prête à s’afficher avec cette personne dans les médias) est aussi revenue sur une affirmation qu’elle fait dans son spectacle, lors de son numéro sur le consentement: elle n’aime pas faire de fellations.

«J’aime pas ça mettre des pénis dans ma bouche, pis honnêtement, même si tu mets du ketchup dessus, ça m’intéresse pas plus!» a-t-elle lancé, provoquant une vague de fous rires dans le public. 

Elle a ensuite ajouté: «Mais au-delà de la blague, c’est aussi un cri de liberté: si vous ne voulez pas faire quelque chose entre quatre murs, faites-le pas», tout en prenant soin de préciser qu’elle ne ferait pas plus de cunnilingus.

La sympathique humoriste a aussi affirmé qu’elle assume pleinement son corps, même si elle a des complexes, «comme tout le monde». Elle affirme avoir reçu beaucoup de commentaires, après avoir publié sur Instagram une photo d’elle nue, il y a quelques mois.

Et elle souhaiterait qu’on arrête de critiquer le poids des autres, qu’ils décident de perdre du poids ou qu’ils en gagnent.

«Julie, les livres que tu as perdues, c’est moi qui les ai mangées», a-t-elle lancé, fière de sa blague. 

Mariana Mazza ira présenter dans les prochaines semaines son spectacle dans l’Ouest canadien. Elle travaille aussi sur le projet Femme ta gueule – le film.

La semaine des 4 Julie est diffusée du lundi au jeudi à 21h, sur les ondes de V.

À voir également: