BIEN-ÊTRE
02/07/2019 16:50 EDT | Actualisé 03/07/2019 09:21 EDT

Le manoir du producteur Aaron Spelling s’est vendu à un prix record

Il est plus grand que la Maison-Blanche!

ASSOCIATED PRESS

Ça y est, la propriété la plus chère de toute l’histoire de la capitale du divertissement, Los Angeles, vient d’être vendue. L’opulent manoir du défunt producteur holywoodien Aaron Spelling a été acheté pour 120 millions de dollars américains, soit l’équivalent de 157 millions de dollars canadiens.

La demeure de 56 500 pieds carrés comprend pas moins de 124 pièces, dont 14 chambres à coucher et 27 salles de bain. Trente employés étaient nécessaires pour s’occuper des lieux. Parmi ses atouts les plus fous, on note une allée de quilles, une pièce d’entreposage de l’argenterie avec contrôle d’humidité, un barbier, une pièce pour couper les fleurs en plus d’autres réservées à l’emballage des cadeaux.

raisbeckfoto via Getty Images

La somptueuse propriété en forme de «W» a d’abord été construite en 1991 par Aaron Spelling, père de l’actrice Tori Spelling et producteur de Charlie’s Angels, The Love Boat (ou La croisière s’amuse), et Beverly Hills 90210, notamment. Elle avait ensuite été vendue à la fille du grand patron de la Formule 1 Bernie Eccleston, Petra Eccleston, pour 85 millions en 2011, un record à l’époque.

Elle a finalement été remise en vente en 2016 et affichée à 200 millions. Le prix a ensuite été réduit à 160 millions en mai dernier, selon le magazine People.

La transaction record a été dévoilée lundi par The Los Angeles Times. Bien qu’elle ne figure pas encore dans les archives publiques, le journal affirme que c’est «marché conclu».

L’identité de l’acheteur n’a pas été dévoilée, mais il a été représenté par une chic agence de Beverly Hills.

Le prix record de vente de maison dans le comté de Los Angeles était auparavant établi à 110 millions, selon Variety. Le co-fondateur de Hard Rock Cafe, Peter Morton, avait réussi à mettre la main sur cette somme en se départissant de sa maison de sept chambres sur le bord de la mer à Malibu, en avril 2018. 

MISE À JOUR :

Une précédente version de ce texte désignait Petra Stunt comme ancienne propriétaire du manoir au lieu de Petra Eccleston, fille du patron de la Formule 1 et autrefois mariée à l’homme d’affaires James Stunt.

À voir aussi :