NOUVELLES
21/01/2021 10:21 EST

«Je me retrouve un peu seul ici»: les manifs pro-Trump les plus tristes du monde

La plupart des manifestations pro-Trump prévues mercredi ont été bien discrètes...

AP Photo/Hans Pennink
Le partisan de Donald Trump Mark Leggiero tenait un drapeau devant le Capitole de l'État de New York, à Albany, pour s'opposer à l'investiture du président Joe Biden mercredi.

Les autorités avaient renforcé la sécurité devant les Capitoles d’État du pays en prévision du jour d’investiture de Joe Biden, se préparant à la possibilité de manifestations violentes après la prise du Capitole à Washington par les partisans de Donald Trump au début du mois. 

 

Mais pour la plupart, les manifestations qui ont eu lieu mercredi ont été bien discrètes, notamment celles où un seul partisan de Trump s’est présenté, comme ce fut le cas devant le Capitole de l’État de New York à Albany. 

«Je voulais faire partie du Patriot Party, rejoindre les partisans de Trump, tu sais?» a confié Mark Leggiero à NBC News. «Je me retrouve un peu seul ici.»

«J’espérais que nous aurions plus de supporters», a-t-il ajouté. 

Leggiero était seul à Albany, mais d’autres l’accompagnaient en esprit. De minuscules rassemblements pro-Trump - ne comptant parfois qu’une seule personne également - ont eu lieu dans tout le pays, comme ici à Sacramento, en Californie: 


Une manifestation à Carson City, au Nevada, a attiré deux fois plus de manifestants:

 


Il y avait également eu une minuscule manifestation au Capitole de l’État de Washington, à Olympia: 

 
David Ryder/Getty Images
John Hess, un partisan de Donald Trump, tient une pancarte en manifestant mercredi au Capitole de l'État de Washington.


Elie Mystal de The Nation a compilé d’autres exemples dans un fil Twitter, notamment:

 
Pour d’autres photos, découvrez le fil complet ici. 


Certaines manifestations ont toutefois attiré davantage de gens, dont celle-ci qui a tourné à l’émeute:

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.