NOUVELLES
06/06/2020 11:10 EDT | Actualisé 06/06/2020 11:34 EDT

Le syndicat de la police de Buffalo est «du mauvais côté de l'histoire», selon le maire

D'après Byron Brown, le syndicat a «poussé» des dizaines d'officiers à démissionner après la suspension de deux d'entre eux, à la suite d'un incident pendant lequel un homme de 75 ans a été gravement blessé.

Le maire de Buffalo, Byron Brown, a déclaré vendredi que le syndicat de la police locale était du «mauvais côté de l’histoire», dans le cadre d’une controverse entourant la suspension sans salaire de deux policiers, à la suite d’un incident pendant lequel un homme de 75 ans a été poussé au sol et gravement blessé lors d’une manifestation.

Durant une entrevue accordée au réseau CNN, M. Brown a été interrogé sur la démission de dizaines de membres de l’équipe d’intervention d’urgence du service de police de Buffalo plus tôt vendredi. John Evans, président du syndicat «Police Benevolent Association» de Buffalo, a déclaré qu’il avait été «dégoûté» par «le traitement» réservé aux deux officiers suspendus.

«[Cette situation] a été poussée par le syndicat de la police», a déclaré M. Brown à CNN. «Le syndicat a indiqué que si ces policiers continuaient à faire partie de l’unité en question, ils perdraient le soutien de la Police Benevolent Association de Buffalo.»

Deux officiers non identifiés auraient déclaré à la station locale ABC qu’ils n’avaient pas démissionné par solidarité avec les officiers suspendus, mais parce que le syndicat ne les «soutenait pas légalement». Une copie d’un courriel que M. Evans a envoyé aux membres vendredi matin suggère également que le syndicat ne paierait pas pour la défense juridique des officiers de l’ERT dans le futur.

Le HuffPost américain n’a pas immédiatement reçu de réponse à la demande de commentaire envoyée à la Police Benevolent Association de Buffalo.

«Le syndicat de la police de Buffalo est du mauvais côté de l’histoire. Il a tort dans cette situation», a poursuivi le maire. «Il représente un obstacle à la poursuite de la réforme de la police dans la ville de Buffalo, et cet obstacle doit être abordé.»

Jeudi soir tard, une vidéo devenue virale montrait des agents de la police de Buffalo en train de pousser un homme âgé qui s’était approché d’eux. On peut le voir tomber par terre et saigner de l’oreille. L’homme a été emmené à l’hôpital, où il reposait dans un état grave mais stable vendredi soir.

Après la parution d’un premier communiqué qui affirmait que l’homme «a trébuché et est tombé», le commissaire de police a ordonné une enquête et les deux policiers ont été suspendus sans salaire.

L’incident est survenu sur fond de manifestations nationales contre le racisme et la brutalité policière, après le meurtre de George Floyd par la police à Minneapolis, la semaine dernière. Il y a eu des dizaines d’incidents de brutalité policière à travers le pays en réponse à ces manifestations, impliquant notamment l’utilisation de gaz lacrymogène, de balles en caoutchouc et de matraques.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.