Comment bien choisir sa couette?

Pour dormir sur nos deux oreilles.

Le secret d’un bon sommeil réside aussi dans le choix d’une literie adéquate. Voici cinq points importants à observer lorsqu’on magasine une couette.

L’enveloppe en tissu

Pour une meilleure respirabilité et une meilleure absorption de l’humidité de notre corps, on privilégie les enveloppes 100% coton. Et pour qu’elle dure plus longtemps, ne s’effrite pas et garde tout le duvet - en plumes entre autres - à l’intérieur, on choisit une couette avec au moins 200 fils par po2. Plus il y a de fils, plus le tissage est serré et donc hermétique.

La confection des cloisons

Les cloisons ou les boîtes à carreau permettent une répartition homogène de la bourre même après les lavages. Elle évite ainsi de s’entasser aux extrémités de la couette.

Plus il y a de cloisons et plus elles sont fixées solidement, plus le gonflement demeurera uniforme, améliorant le confort et le look de celle-ci lorsque le lit est fait. Personne ne veut de «motons» éparpillés sur sa couette.

La fibre intérieure

C’est le point sur lequel il faut le plus s’attarder. Il y a différents types de bourre. Parmi les plus communes : le polyester (entrée de gamme, puisque synthétique), la fibre de gel (hypoallergénique), le duvet, soit en plumes de canard, d’eder ou d’oie qui assurent une circulation de l’air et absorbent l’humidité en plus de permettre un gonflement supérieur lorsqu’on agite la couette.

Pour le luxe ultime, misez sur un rembourrage en plumes d’oie. Bien qu’elles ne conviennent pas aux personnes allergiques, leurs plumes sont plus grosses que la normale et permettent donc une plus grande respirabilité, tandis que les petites plumes bloquent davantage le passage de l’air.

On préfère également les bourres faites au Canada et en Europe, souvent de meilleure qualité que celles venant d’Asie, souvent constituées de plumes de jeunes oiseaux pour augmenter le poids, mais qui affectent la respirabilité. La provenance est indiquée sur l’emballage. Recherchez également le signe de l’Association canadienne du duvet, gage de qualité.

Autre matière de choix : la laine de mérinos. Souvent utilisée dans les vêtements sportifs, elle est légère et absorbe naturellement l’humidité. De plus en plus de fabricants, dont Casper, l’incluent dans la conception de leurs couettes. Elle permet de dormir au frais même en pleine canicule.

Couette anti-humidité de Casper (laine de mérinos et duvet éthique) - De 400 à 550$, selon la grandeur du lit.
Couette anti-humidité de Casper (laine de mérinos et duvet éthique) - De 400 à 550$, selon la grandeur du lit.

L’épaisseur

Pour un effet enveloppant maximal et douillet, on opte pour une couette lourde et épaisse. On a tendance à avoir chaud ou à se sentir étouffé? On mise alors sur la légèreté. C’est une question de préférence, mais il faut y songer lors du magasinage. Normalement, les fabricants indiquent le poids en onces. À titre indicatif, une couette pour grand lit pèsera en moyenne entre 28 et 38 onces.

Il faut toutefois savoir que poids ne rime pas nécessairement avec chaleur. C’est la qualité de la fibre intérieure qui a le plus gros impact.

Le rebond

Pour qu’une couette soit bien douillette, elle doit pouvoir se regonfler toute seule ou avec un minimum d’aide. Lors de l’achat, il faut donc se renseigner sur la qualité et la quantité de duvet contenue dans la couette. Plus la quantité de duvet par po3 est élevée, meilleur sera le gonflement pour plus de confort. Un peu moins scientifique, on peut aussi évaluer le rebond en manipulant la couette. Au même titre que lorsqu’on magasine un matelas, on enfonce sa main dans la couette pendant quelques secondes ou minutes, puis on observe son regonflement ou la répartition de la bourre.

C’est la pro qui le dit!

«Il est recommandé de toucher la couette, car ceci vous permettra de valider la qualité de la coquille de celle-ci ainsi que de constater l’épaisseur et le rebond de la fibre intérieure de la couette. Il y a plusieurs qualités de bourre et chacune procure un effet différent qu’il est difficile de percevoir sans la toucher», affirme Pascale Pelletier, directrice générale du fabricant de literie québécois Zenima par Textiles Gauvin, qui vend majoritairement ses fins produits de literie aux hôtels.

Couette Divine par Zenima 100% Micro-Polyester 12oz/v2 400 GSM - Disponible auprès des détaillants Zenima par Textiles Gauvin
Couette Divine par Zenima 100% Micro-Polyester 12oz/v2 400 GSM - Disponible auprès des détaillants Zenima par Textiles Gauvin

Pourquoi une couette plutôt qu’un couvre-lit?

Quatre raisons principales :

  1. Elle facilite l’entretien puisqu’elle est recouverte d’une housse facile à retirer qu’on lave plus souvent que la couette en soi comme elle est moins en contact direct avec notre peau.
  2. Elle dure généralement plus longtemps, entre 5 et 10 ans, du fait notamment qu’on la lave moins souvent et que les fibres demeurent donc intactes.
  3. Elle procure un effet enveloppant qui favorise un meilleur sommeil.
  4. On peut la personnaliser plus souvent en changeant simplement la housse.