POLITIQUE
14/05/2019 17:29 EDT | Actualisé 15/05/2019 08:07 EDT

Le maire du Plateau-Mont-Royal Luc Ferrandez quitte la vie politique

Il aura été en politique municipale pendant 10 ans.

Graham Hughes/La Presse canadienne
Photo d'archives.

Le maire de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, démissionne.

Il en a fait l’annonce via sa page Facebook. Luc Ferrandez estime avoir «une impression d’imposture». C’est-à-dire qu’il a le sentiment «de berner les citoyens en leur faisant croire que nous prenons collectivement tous les moyens qui s’imposent pour ralentir le rythme de destruction de notre planète».

Bien qu’il salue les gestes de l’administration Plante en environnement, il croit qu’ils «resteront anecdotiques» s’ils ne font pas partie d’un plan plus grand visant le ralentissement de la consommation.

Il explique qu’il ne peut rester dans l’équipe de Projet Montréal puisqu’il a été «incapable d’influencer la mairesse (ainsi que le président du comité exécutif et les membres du comité exécutif) sur la gravité de la situation et des mesures qui s’imposent».

Il croit malgré tout que Valérie Plante demeure la meilleure mairesse possible et qu’elle doit travailler à faire réélire un maximum de politiciens issus de Projet Montréal. 

«Je ne souhaite pas affaiblir son leadership ou travailler pour une autre équipe. J’espère au contraire que Projet Montréal restera fort et uni et qu’il remportera la prochaine élection.»

Il dit quitter «le coeur léger» et remercie les citoyens du Plateau-Mont-Royal de lui avoir fait confiance pendant 10 ans.

 

En fin de journée, la mairesse Plante a réagi à son départ par voie de communiqué. Elle a souligné son apport à la politique montréalaise, sans adresser les critiques formulées contre elle son équipe.

«Comme maire du Plateau-Mont-Royal, il a été un véritable acteur de
changement. Il a été l’initiateur d’une grande révolution urbaine qui aujourd’hui
fait école en matière d’aménagement, d’urbanisme et de verdissement. Il a
hérité d’un arrondissement en difficulté financière pour finalement en faire un
fleuron à l’échelle du Québec», a-t-elle dit.

Mme Plante a remercié M. Ferrandez pour son dévouement et s’est dite «convaincue qu’il continuera à faire avancer les causes qui lui tiennent à
cœur».

Luc Ferrandez est une des figures les plus connues de Projet Montréal, mais il a été au centre de plusieurs controverses. Récemment, il a été rabroué après avoir envoyé un «f**k you» au monde entier, puis pour avoir lancé un «what the f**k» en plein conseil municipal lundi.

Avec la collaboration d’Olivier Robichaud