POLITIQUE
17/09/2019 12:58 EDT

Loi 101: Legault veut y assujettir les entreprises de compétence fédérale

Le premier ministre a présenté mardi en conférence de presse la courte liste de quatre demandes formulées aux chefs de parti présentement en campagne électorale.

THE CANADIAN PRESS/Jacques Boissinot
Le premier ministre du Québec, François Legault, dévoile les priorités du Québec lors des élections fédérales, le mardi 17 septembre 2019, à l'Assemblée législative de Québec.

QUÉBEC — Le premier ministre François Legault profite de la campagne électorale fédérale en cours pour jouer à fond la carte nationaliste.

Il a présenté mardi en conférence de presse la courte liste de quatre demandes formulées aux chefs de parti présentement en campagne électorale et elles visent toutes à accroître les pouvoirs du Québec tout en affirmant sa différence.

Ainsi, il souhaite notamment que les chefs des différents partis s’engagent, s’ils forment le prochain gouvernement à Ottawa, à permettre au Québec d’assujettir à la loi 101 les entreprises sous compétence fédérale.

Sans surprise, il revient à la charge pour exprimer sa volonté d’étendre les pouvoirs du Québec en matière d’immigration, bien déterminé à implanter ses controversés tests de français et de valeurs aux étrangers qui veulent vivre au Québec.

Toujours en matière d’immigration, il veut surtout être le seul à déterminer le nombre de nouveaux arrivants acceptés au Québec chaque année, dans toutes les catégories existantes, et être le seul à déterminer les conditions à remplir pour se qualifier en vue d’obtenir la résidence permanente au Québec.

Le Québec veut aussi avoir le champ libre pour gérer à sa guise le programme de travailleurs étrangers temporaires.

Pour plaire au gouvernement Legault, le prochain premier ministre du Canada devrait par ailleurs autoriser la déclaration de revenus unique au Québec, un enjeu qui divise présentement les partis fédéraux.

Comme il a fait à maintes reprises ces derniers jours, M. Legault réaffirme une fois de plus l’importance à ses yeux de voir les chefs de parti s’engager à respecter la loi 21 sur la laïcité de l’État, qui interdit le port de signes religieux à certains employés de l’État, et à s’engager à ne participer à aucune contestation judiciaire de cette loi.

Le premier ministre a expédié une lettre aux chefs de tous les partis fédéraux pour leur faire connaître sa liste de demandes. 

Le Québec forme une nation distincte et libre de faire ses choix dans tous les domaines liés à son existence.François Legault

Déterminé à mettre l’accent sur la défense des intérêts du Québec auprès du gouvernement fédéral, le gouvernement Legault va aussi rouvrir le Bureau du Québec à Ottawa, qui avait été fermé par le gouvernement précédent.

Il veut donner à ce bureau un mandat plus axé sur le développement économique, l’attrait d’investisseurs et la promotion des échanges commerciaux.

À VOIR AUSSI: Chanson en français: les libéraux font volte-face