DIVERTISSEMENT
01/07/2020 10:17 EDT | Actualisé 01/07/2020 10:17 EDT

Lili Reinhart s'excuse pour une photo dénudée censée soutenir Black Lives Matter

La star de «Riverdale» a publié une photo d'elle seins nus sur Instagram pour soutenir la cause de Breonna Taylor, une femme noire tuée par la police. Ça a mal passé.

Nombreuses sont les stars qui se sont mobilisées dans le cadre du mouvement de contestation “Black Lives Matter” en réclamant justice pour George Floyd, Ahmaud Arbery ou encore Breonna Taylor, personnes noires victimes de violences policières. Mais chaque célébrité a sa propre façon de condamner ces violences. 

Sur Instagram, l’actrice Lili Reinhart a publié une photo d’elle dénudée en soutien à Breonna Taylor, tuée par balle par des agents de la police de Louisville dans la nuit du 12 au 13 mars dernier. “Maintenant que mes seins attirent votre attention, les meurtriers de Breonna Taylor n’ont toujours pas été arrêtés. Exigez que justice soit faite”, a écrit l’actrice sur le réseau social.

L’actrice de Riverdale a vite regretté son geste et a supprimé la photo. En effet, certains internautes ont estimé qu’associer le nom de Breonna Taylor et une photo dénudée de la star était offensant. 

“Lili Reinhart pensait vraiment qu’elle faisait quelque chose. C’est dégueulasse. Arrêtez d’utiliser le nom de Breonna Taylor comme légende pour vos photos sexy. Elle n’est ni un mème ni une tactique de marketing”, s’est notamment indignée une internaute. 

Ce mardi 30 juin, l’actrice de 23 ans s’est excusée auprès de ses fans sur Twitter pour ce malentendu. 

“J’ai toujours essayé d’utiliser ma plateforme pour faire le bien. Et pour parler des choses qui sont importantes pour moi. Je peux aussi admettre quand j’ai fait une erreur et j’ai fait une erreur avec ma légende. Je n’ai jamais eu l’intention d’insulter qui que ce soit et je suis vraiment désolée pour ceux qui ont été offensés”, a écrit Lili Reinhart. 

Au début du mois de juin, l’actrice s’est dite prête à donner la parole à des personnes influentes de la communauté noire, en leur prêtant son compte Instagram.

Ce texte a été publié originalement sur le HuffPost France.