POLITIQUE
17/09/2019 09:24 EDT | Actualisé 18/09/2019 07:53 EDT

Les libéraux promettent plus d'argent aux parents

Justin Trudeau continue de courtiser les familles.

Halfpoint Images via Getty Images

S’ils sont reportés au pouvoir le 21 octobre, les libéraux promettent de rehausser l’Allocation canadienne pour enfants et de rendre les prestations de maternité et parentales libres d’impôt.

Le chef libéral Justin Trudeau affirme qu’élever des enfants est coûteux, surtout la première année, et que ces mesures donneront un coup de pouce aux parents.

“Dans ces premiers mois avec un nouveau bébé, lorsqu’il est difficile de dormir suffisamment et encore plus difficile d’être au sommet de sa forme au travail, c’est une inquiétude qui peut être plus grande encore, a-t-il dit. Les gens devraient pouvoir se concentrer sur le temps passé avec leur bébé et non sur la façon d’arriver à payer leurs factures.”

M. Trudeau a annoncé que les libéraux augmenteraient l’Allocation canadienne pour enfants de 15 pour cent pour les enfants de moins d’un an, une hausse pouvant aller jusqu’à 1000 $.

Les libéraux s’engagent également à supprimer l’impôt fédéral sur les prestations d’assurance-emploi pour les congés de maternité et parentaux.

“Grâce à ces nouveaux changements visant à exonérer d’impôt les prestations de maternité et les prestations parentales, les Québécois auront un avantage comparable pour la portion des impôts fédéraux qu’ils payent dans le cadre du Régime québécois d’assurance parentale”, a promis M. Trudeau.

Les conservateurs ont eux aussi promis de rendre les congés de maternité et parentaux libres d’impôt, mais prévoient le faire par le biais d’un crédit d’impôt non remboursable de 15 pour cent. Le plan libéral supprime cet impôt à la source, a souligné M. Trudeau.

“Vous obtiendrez chaque dollar dès que vous en aurez besoin, puisqu’aucun impôt ne sera prélevé du chèque d’assurance-emploi lorsque les nouveaux parents le recevront”, a-t-il dit.

M. Trudeau a également annoncé que les libéraux mettraient en place un nouveau congé pour les parents adoptifs, afin qu’ils puissent profiter des mêmes avantages que les autres parents. Cela signifie 7000 $ de plus en prestations parentales pour une famille moyenne qui pourra bénéficier du nouveau congé, a soutenu le chef libéral.

Conserver l’Atlantique

Le chef libéral a amorcé mardi un périple au Canada atlantique dans l’espoir de rappeler à ces électeurs pourquoi ils lui avaient confié tous les sièges de cette région il y a quatre ans. Arrivé à Terre-Neuve au petit matin mardi, M. Trudeau s’est rendu à l’le-du-Prince-Édouard dans l’après-midi; il y a notamment tourné une publicité électorale visant les électeurs du Canada atlantique.

L’ancien secrétaire principal de Justin Trudeau, Gerald Butts, qui joue un rôle clé dans la planification de la campagne, s’est joint au chef libéral à l’le-du-Prince-Édouard, tout comme la présidente du Parti libéral, Suzanne Cowan. Tous deux ont passé leur enfance en Nouvelle-Écosse.

C’était la première fois que M. Butts - qui a démissionné du poste de secrétaire principal de M. Trudeau au coeur de l’affaire SNC-Lavalin - se joignait à la tournée du chef depuis le lancement de la campagne le 11 septembre. Les organisateurs du parti ont affirmé qu’il était présent pour aider au tournage de la publicité.

Les libéraux avaient enlevé les 32 sièges de la région en 2015. Les conservateurs, les néo-démocrates et les verts tentent de convaincre les électeurs que le gouvernement libéral tient pour acquis le Canada atlantique.

L’annulation de l’oléoduc Énergie Est qui devait relier l’Alberta au Nouveau-Brunswick, le peu d’élus de l’Atlantique dans le cabinet Trudeau et la décision de nommer un député torontois, Navdeep Bains, à la tête de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique constituent de précieuses munitions pour les partis de l’opposition.

M. Trudeau a rejeté ces attaques, mardi matin, soulignant ses engagements vis-à-vis de la région, notamment dans le cadre de la Stratégie de croissance pour l’Atlantique.

“Nous allons continuer de travailler avec les provinces de l’Atlantique sur l’infrastructure, sur l’immigration, sur la croissance économique, a-t-il promis. Je suis très fier de l’équipe extrêmement forte que nous avons au Canada atlantique et on va continuer de travailler avec eux.”

M. Trudeau s’est également assuré de mentionner le nom de l’ancien premier ministre conservateur Stephen Harper, l’accusant d’avoir “trahi” Terre-Neuve-et-Labrador au sujet de l’accord Atlantique, un accord fédéral-provincial sur les revenus tirés des ressources extracôtières.

Un sondage régional mené par Narrative Research indiquait en juin que les libéraux et les conservateurs étaient virtuellement au coude à coude dans les provinces de l’Atlantique, mais le soutien aux libéraux a légèrement remonté en août dans l’ensemble de la région.

À VOIR AUSSI: Les libéraux modifieront leur chanson en français