Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

«Les beaux malaises 2.0»: les supplices du siège passager

«Là t'es un petit peu trop à droite...»

Martin Matte nous a offert une bonne dose de stress et de fous rires dans le plus récent épisode des Beaux malaises 2.0, diffusé ce mercredi 17 février, alors que son personnage avait la lourde tâche d’inculquer quelques rudiments de la conduite automobile à son fils Léo (Édouard Tremblay-Grenier).

Le prémisse de la scène est en soi assez classique, le danger guettant continuellement le pauvre prisonnier du siège passager, tandis que l’apprenti conducteur tente d’apprivoiser la route et son volant avec des résultats, disons, mitigés.

Ce qui retient surtout l’attention ici, c’est la façon dont Matte, en bon père de famille qui ne peut que craindre pour sa vie, réagit de façon très physique et nerveuse aux moindres risques d’accrochage, tout en tentant tant bien que mal de garder son calme pour ne pas trop ébranler la confiance de sa progéniture.

L’anxiété et la frayeur se font ressentir dans chaque mouvement de bras impulsif qu’il fait pour se protéger du danger imminent. Le tout tandis que Léo demeure d’un calme inébranlable, et que la voiture continue de circuler à basse vitesse, question d’offrir le parfait contraste avec l’état d’esprit du protagoniste.

Une séquence que les parents d’adolescents en âge d’apprendre à conduire peuvent voir et revoir ci-dessous.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.