Le message fort et inspirant de Lena Dunham sur l'endométriose

«Peu importe comment je la combats, elle est moi. Je suis elle.»

Lena Dunham communique ouvertement sur la maladie dont elle est touchée, l’endométriose qui touche une femme sur 10. Après avoir subi une hystérectomie totale en janvier 2017 - l’ablation de l’utérus, puis le retrait de l’ovaire gauche, la star de Girls partage régulièrement des messages touchants, forts et inspirants pour les femmes touchées elles aussi par cette maladie.

Vêtue d’une pièce de lingerie, elle a accompagné le cliché en noir et blanc de ce message:

« Je ne me suis jamais qualifiée de body positive parce que ma relation avec mes formes et mes cicatrices n’est pas ouvertement politique, elle est extrêmement personnelle. Et ce n’est pas toujours quelque chose de positif. Je puise énormément de réconfort dans le mouvement d’acceptation de son corps, mais je me considère plutôt comme body tolerant (…) Avec une maladie chronique (ou trois), il est impossible de ne pas ressentir son corps parfois. Mais nous ne sommes plus dans une romance toxique intermittente. Nous ne sommes pas non plus monogames. Je dérive vers la maladie et m’éloigne d’elle, essayant difficilement de me souvenir que, peu importe comment je la combats, elle est moi. Je suis elle. Nous n’avons que l’une l’autre, donc nous devons rester ensemble. Et parfois, cela signifie un peu de dentelle pour lui rappeler que je m’en soucie. Aux autres personnes vivant avec #endométriose, j’ai appris plus de vous que je ne peux même expliquer ... »

L’appellation « endométriose » provient du mot « endometrium », tissu qui revêt l’intérieur de l’utérus selon le réseau canadien pour la santé des femmes. Un diagnostic d’endométriose est établi lorsque de tels tissus croissent à l’extérieur de l’utérus, que l’on nomme « adhérences ». On ne connaît pas les causes de cette maladie qui provoque notamment de forts maux de ventre, une intense fatigue, des douleurs au moment d’uriner, pendant les rapports sexuels ou au moment des règles, et influe sur la fertilité.

À voir aussi