POLITIQUE
02/10/2019 12:51 EDT

François Legault pressé de négocier avec les médecins spécialistes

Le premier ministre analyse en ce moment lui-même les données brutes produites par l’Institut canadien d’information sur la santé qui lui ont été remises mardi.

THE CANADIAN PRESS/Jacques Boissinot
François Legault (photo d'archives)

QUÉBEC — François Legault n’attendra pas le rapport final de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) prévu pour décembre pour entamer la négociation avec les médecins spécialistes concernant leur rémunération.

Le premier ministre analyse en ce moment lui-même les données brutes produites par l’ICIS qui lui ont été remises mardi. Il plaide que son gouvernement compte quatre comptables agréés, dont lui, qui comprennent très bien les données.

Cette analyse pourrait le mener à déposer une loi spéciale d’ici la fin de l’année 2019 pour imposer aux spécialistes une rémunération réduite, a-t-il reconnu en entrevue avec La Presse, mercredi.

En campagne électorale, M. Legault avait fixé à 1 milliard $ la réduction de rémunération attendue des médecins. Mais il ne l’avait pas inscrite dans son cadre financier et évite désormais de répéter ce chiffre.

En mêlée de presse mercredi, il a nié chercher la confrontation avec les médecins spécialistes, se disant plutôt à la recherche d’«équité».

Selon lui, les médecins spécialistes devraient gagner environ neuf pour cent de moins que leurs confrères du reste du Canada, comme c’est le cas pour d’autres professionnels. 

André Fortin, porte-parole libéral en matière de santé, a déploré que le premier ministre Legault veuille faire du nivellement par le bas.

M. Legault estime quant à lui avoir l’appui d’une majorité de Québécois dans ce dossier. En outre, il ne s’attend pas à ce que les médecins spécialistes exercent des moyens de pression.

«Vous l’avez vu l’année dernière, il y a des médecins spécialistes qui étaient prêts à remettre une partie de leur augmentation de salaire de 50 pour cent aux Québécois pour donner plus de soins aux Québécois», a-t-il déclaré.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec a retenu les services de l’ancien premier ministre Lucien Bouchard pour la représenter.

À VOIR AUSSI: Québec dépose sa réforme du mode de scrutin