Vivre

Le «yoga de la rage»: se détendre tout en extériorisant sa colère

Boire de la bière, dire des obscénités et écouter du métal vous semblent incompatibles avec le fait de faire du yoga? Détrompez-vous!

Après le yoga chaud, le yoga avec des animaux ou le ganja yoga, le «rage yoga» - ou «yoga de la rage» - fait de plus en plus d’adeptes, tant au Canada qu’aux États-Unis.

Lancée à Calgary en janvier 2016, la pratique permet de se défouler tout en travaillant ses chakras.

Créé par Lindsay Istace alors qu’elle vivait une rupture, ce type de yoga vous encourage à faire tout ce que vous voulez pour extérioriser votre colère - ce qui peut inclure crier, faire des doigts d’honneur, sacrer, etc.

«J’étais en colère, j’avais beaucoup de chagrin, et ces émotions ont commencé à s’extérioriser tout naturellement, par des cris et des jurons, pendant que je faisais du yoga», relate-t-elle dans une entrevue accordée au journal Metro. «Pour rigoler, j’ai raconté ça sur ma page Facebook, et quelqu’un m’a répondu qu’il me voyait bien enseigner le yoga de la rage. Ça m’a donné l’idée d’offrir un atelier.»

(vidéo en anglais)

Le «yoga enragé» se veut moins intimidant que le yoga traditionnel, mais utilise tout de même des enchaînements de mouvements similaires à celui-ci. Sur son site, Istace explique que ce yoga est «une pratique impliquant des étirements, des exercices de positionnement et de la mauvaise humeur, dans le but de retrouver la santé et de devenir “zen AF”.»

«Tous les types de yoga visent à vous ramener dans l’instant présent, à vous connecter à votre corps et à votre esprit. La particularité du yoga de la rage, c’est qu’il vous offre un espace où vous pouvez être honnête avec vous-même», détaille Istace.

Le «yoga de la rage» permet ainsi de canaliser ses émotions et de se débarrasser de ses émotions négatives tout en se concentrant sur le moment présent.

Ashley Duzich, une instructrice de «rage yoga» de Houston souligne : «Le yoga lui-même signifie réellement «union»… donc l’union avec soi-même.»

«Et ce n’est pas toujours seulement des moments de calme absolu, de respiration et de pratique paisibles, comme dans de nombreux lieux de yoga», dit-elle.

Pour ceux qui ne se trouvent pas sur place à Calgary, Edmonton et Houston (Texas) - les trois villes qui accueillent présentement des ateliers -, il est possible de suivre des cours en ligne. Deux programmes de six semaines sont disponibles ; le premier, «Ferocious Foundations», est axé davantage sur la force et l’équilibre et le second, «Bendy & Badass», à la mobilité et la flexibilité. Chaque programme comprend un minimum de deux cours sur vidéo par semaine pour une somme de 90 $.

Selon le site Web de Rage Yoga, les futurs instructeurs peuvent suivre une formation de trois jours avant de pouvoir ramener cette pratique irrévérencieuse dans leur propre ville. Cependant, ils doivent avoir déjà complété au moins 200 heures de certification d’instructeur de yoga et fournir une preuve avant de participer à l’atelier.

Namaste!