NOUVELLES
27/01/2020 11:20 EST | Actualisé 27/01/2020 13:21 EST

Dopage: Laurence Vincent Lapointe est blanchie par la fédération de canoë-kayak

Cela pourrait lui permettre de participer aux Jeux olympiques de Tokyo.

L’accusation de dopage portée contre la canoéiste québécoise Laurence Vincent Lapointe a été levée par la Fédération internationale de canoë, ce qui pourrait lui permettre de participer aux Jeux olympiques de Tokyo, où le canoë féminin effectuera sa rentrée olympique.

Dans un bref communiqué transmis lundi, la Fédération explique qu’elle a cru la version fournie par l’athlète de Trois-Rivières qui soutenait ne pas avoir pris en connaissance de cause du ligandrol, un agent anabolisant qui permet d’augmenter la masse musculaire.

Le panel chargé d’étudier son dossier a accepté les explications du clan Vincent Lapointe, qui a toujours prétendu avoir été victime d’une contamination involontaire. Cette fois, il appert qu’un échange de fluides corporels (salive, sueur ou sperme) avec l’ex-conjoint de Vincent Lapointe a été la cause du test positif.

L’avocat de Vincent Lapointe, Adam Klevinas, a précisé que l’Agence mondiale antidopage (AMA) et le Centre canadien d’éthique pour le sport (CCES) peuvent maintenant porter en appel cette décision. Ils ont 15 jours pour ce faire.

À VOIR: Laurence Vincent Lapointe réagit à l’annonce du verdict

 

La canoéiste de 27 ans, qui rencontrera les médias montréalais lundi après-midi, avait été suspendue provisoirement pour un test antidopage positif subi le 29 juillet, juste avant les Championnats du monde, où elle a remporté 11 titres en carrière. Elle a ainsi d faire l’impasse sur l’édition 2019 des Mondiaux, qui servaient d’épreuve de qualifications en vue des Jeux de Tokyo.

Gracenote, une compagnie d’analyses statistiques, a prédit que Vincent Lapointe y remporterait deux médailles d’or.

Pour l’instant, Vincent Lapointe doit toujours se qualifier en vue des JO. Les qualifications du C1 200 m auront lieu lors d’une régate disputée à Lake Lanier, en Georgie, du 16 au 19 avril. Elle peut obtenir sa qualification avec deux victoires.

Le C2 500 m se jouera au Curitiba, au Brésil, du 7 au 10 mai. Le Canada pourra alors y qualifier un bateau et Canoë-Kayak Canada décidera par la suite de son équipage.