Lait a2 : un nouveau produit qui se digérerait mieux

Vous pourriez recommencer à boire du lait sans subir des inconforts gastro-intestinaux.

Alors que l’intolérance au lactose semble gagner du terrain, un nouveau type de lait de vache qu’on dit plus digeste arrive sur le marché : le lait a2. Doit-on changer immédiatement de pinte? Le verdict d’un nutritionniste.

Contrairement au lait normal, ce dernier est dépourvu de la protéine A1, aussi appelée bêta-caséine A1 et souvent associée aux troubles digestifs.

« En passant au [lait a2], de nombreuses personnes [souffrant d’inconfort intestinal] ont vu une réelle différence, ce qui leur a fait apprécier à nouveau les produits laitiers, témoigne le nutritionniste Hubert Cormier. C’est une option que je conseille d’essayer avant d’éliminer complètement cette catégorie d’aliments qui fournit plusieurs nutriments importants, dont le calcium et la vitamine D.»

Des études ont effectivement démontré qu’une consommation de lait A2 était associée à une diminution des douleurs abdominales et à une meilleure consistance des selles. Il faut savoir cependant que la plupart ont été financées par le fabricant numéro un de ce produit, le néo-zélandais a2 Milk, dont les laits viennent de débarquer dans les épiceries canadiennes, seulement chez Provigo au Québec, pour l’instant.

«Ce sont des effets prometteurs, mais l’étude du rôle du bêta-caséine A1 et des symptômes gastro-intestinaux est en cours, car il est important de continuer à comprendre comment ces différentes protéines interagissent avec notre système digestif», nuance également le nutritionniste.

D’autres producteurs québécois commencent à s’intéresser également au produit et confirment l’attrait pour le breuvage. La ferme Missiska, en Montérégie, élabore par exemple depuis plus d’un an que du lait et des fromages entièrement A2, et affirme, en entrevue avec Radio-Canada, attirer des clients de tous les coins de la province désirant consommer du lait sans passer un mauvais quart d’heure à la toilette.

Pour passer au lait A2, les producteurs doivent modifier la génétique de leur troupeau. Les vaches jerseys et holsteins seraient par ailleurs plus enclines à générer des protéines de type A2.

Mais pourquoi se digère-t-il mieux? Voici l’explication scientifique :

« En raison d’une légère différence dans la séquence d’acides aminés sur la chaîne peptidique, les protéines A1 et A2 produisent des résultats différents pendant la digestion. Des études récentes indiquent que la bêta-caséine A1 libère préférentiellement le peptide opioïde bêta-casomorphine 7 (BCM-7) pendant la digestion. Cette libération de BCM-7 pourrait provoquer une inflammation et ralentir le transit intestinal, provoquant le développement de symptômes gastro-intestinaux chez certaines personnes. En revanche, la structure du bêta-caséine A2 minimise ou limite la libération du peptide BCM-7 lors de la digestion.» - Hubert Cormier

Les symptômes de l'intolérance au gluten