NOUVELLES
13/06/2019 09:42 EDT

Les Blues partagent leur victoire avec Laila Anderson, leur partisane porte-bonheur

Comme quoi il faut toujours garder la foi, dans la vie comme dans le sport!

Patrick Smith via Getty Images
Colton Parayko s'est assuré de faire vivre les célébrations de la victoire à Laila Anderson.

La conquête de la Coupe Stanley des Blues de Saint Louis relève presque du miracle.

Étant au dernier rang du classement de la LNH au début du mois de janvier, l’équipe du Missouri a entamé une impressionnante remontée qui lui a permis de faire les séries. Et comme on aime bien le dire dans le monde du sport, le reste fait partie de l’histoire.

Sans l’apport et le soutien de leurs partisans, les Blues n’auraient peut-être pas soulevé le précieux trophée mercredi soir.

Une partisane des Blues a toujours cru aux chances de son équipe favorite de remporter le titre. La jeune Laila Anderson est même devenue une inspiration et un porte-bonheur pour les joueurs des Blues.

La fillette de 11 ans, qui souffre de lymphohistiocytose hémophagocytaire, une rare maladie du sang qui menace sa vie, a reçu une bonne nouvelle au cours du mois de mai. Étant donné que son état s’améliorait, les médecins ont arrêté ses traitements. Celle qui est devenue la partisane préférée du défenseur Colton Parayko a alors été invitée par les Blues pour assister au troisième match de la finale de l’Ouest contre les Sharks.

Les Blues ont fait un autre beau geste en lui offrant de faire le voyage à Boston pour vivre le septième match sur place. Après avoir demandé à ses médecins, la mère de Laila Anderson lui a annoncé qu’elle pouvait se déplacer au TD Arena pour la rencontre ultime.

Saint Louis l’a finalement emporté par la marque de 4-1. Alors que les joueurs soulevaient tour à tour la coupe Stanley, Laila Anderson a été invitée à vivre la folie de la victoire sur la patinoire avec l’équipe.

Pendant les célébrations, elle a encore démontré pourquoi elle est aussi inspirante. Un journaliste lui a demandé pourquoi elle a toujours cru en son équipe.

«Je suis sans mot. Je n’ai jamais douté d’eux pendant une seconde. Pendant ma bataille, ils étaient mon inspiration. Je savais qu’ils finiraient le travail», a-t-elle déclaré.

Comme tous les champions, Laila Anderson a pu embrasser la coupe Stanley. Comme quoi il faut toujours garder la foi, dans la vie comme dans le sport!

Patrick Smith via Getty Images