NOUVELLES
18/01/2021 07:40 EST

Keystone XL: Jason Kenney et Scott Moe condamnent le plan de Joe Biden

Les premiers ministres de l'Alberta et de la Saskatchewan affirment que l’arrêt de la construction du projet controversé sera désastreux pour les économies canadienne et américaine.

La Presse Canadienne/Alex Panetta
Photo d'archive

OTTAWA — Les premiers ministres de l’Alberta et de la Saskatchewan condamnent le plan de Joe Biden d’abandonner l’expansion du pipeline Keystone XL dès son premier jour en tant que président des États-Unis.

Le plan de M. Biden est décrit dans des documents de transition consultés par La Presse Canadienne.

Jason Kenney et Scott Moe affirment que l’arrêt de la construction du projet controversé sera désastreux pour les économies canadienne et américaine.

M. Kenney dit que son gouvernement — qui a annoncé un investissement de 1,5 milliard $ dans l’expansion l’année dernière — est prêt à «utiliser toutes les voies juridiques disponibles pour protéger son intérêt dans le projet».

M. Moe, quant à lui, exhorte le premier ministre Justin Trudeau à rencontrer M. Biden et dit que son gouvernement communiquera avec ses contacts à Washington.

M. Trudeau est jusqu’à présent resté silencieux sur la question, mais son ambassadrice aux États-Unis, Kirsten Hillman, défend le pipeline, affirmant qu’il s’inscrit dans le plan climatique du Canada et offrira de bons emplois.

TC Energy a de son côté confirmé, dimanche soir, un investissement ambitieux de 1,7 milliard $ dans un système d’exploitation à énergie solaire et éolienne pour le pipeline afin qu’il soit carboneutre d’ici 2030. Il promet également de n’utiliser qu’une main-d’oeuvre syndiquée.