Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La nouvelle une du Vogue avec Kamala Harris vivement critiquée

Plusieurs twitteurs ont eu de la difficulté à croire que la «couverture gâchée» pouvait être réelle.

La vice-présidente élue Kamala Harris est la nouvelle star en une du Vogue américain.

On peut la voir sur deux couvertures distinctes pour le numéro de février du magazine, avec les mots «Madame la Vice-présidente!». Tyler Mitchell, qui a également photographié Beyoncé et Zendaya pour le magazine, a pris les deux photos.

Sur l’une des pages couvertures, Mme Harris porte un costume noir décontracté et ses baskets Converse, désormais emblématiques. Flanquée de la phrase «Par le peuple, pour le peuple: les États-Unis de la mode», elle se tient les mains jointes, devant un arrière-plan en tissus inspirés des couleurs de sa sororité universitaire d’Howard, Alpha Kappa Alpha.

Sur la deuxième couverture — beaucoup plus formelle —, Mme Harris porte un costume bleu poudre signé Michael Kors Collection.

Avant que le magazine ne dévoile officiellement les unes dimanche matin, une image basse résolution de la couverture rose et verte a fait l’objet de critiques acerbes sur les médias sociaux.

De nombreuses personnes soulignent que l’éclairage ne rend pas justice à Mme Harris en pâlissant la couleur de sa peau — un peu comme la couverture de Vogue mettant en vedette l’olympienne Simone Biles, qui avait aussi été mal reçue l’année dernière, suscitant une colère importante.

D’autres critiquent la direction artistique et le style décontracté de la première couverture, étant donné la nature historique de la position de Mme Harris en tant que première vice-présidente américaine noire et d’origine asiatique.

Des lecteurs frustrés désapprouvent également la rédactrice en chef de Vogue, Anna Wintour, qui a été largement critiquée pour le manque de représentation des Noirs au sein du magazine tout au long de son mandat, qui dure depuis plus de 30 ans. Elle s’est notamment excusée pour ses erreurs l’année dernière.

«Je sais que Vogue n’a pas trouvé suffisamment de moyens d’élever ou de donner de l’espace aux journalistes, écrivains, photographes, designers et autres créateurs noirs», a écrit Mme Wintour dans une lettre adressée à son personnel. «Nous avons également commis des erreurs en publiant des images ou des articles blessants ou intolérants. Je veux assumer l’entière responsabilité de ces erreurs.»

«Anna Wintour doit partir. Si le seul moment où son équipe peut styler les femmes noires correctement, c’est lorsqu’elle est habillée en haute couture, alors son mandat est arrivé à son terme », écrit un utilisateur de Twitter.

«Attendez, cette une du Vogue avec Kamala est réelle?!», demande un autre. «Je pensais qu’elle était fausse — c’est dire à quel point c’est mauvais. Lui ont-ils simplement demandé de leur envoyer des photos prises par son mari ou».

«(Le visage de) Kamala Harris est à peu près aussi pâle que peuvent l’être ceux des femmes racisées et Vogue a encore mal foutu son éclairage», ajoute une troisième personne. «WTF, qu’est-ce que c’est que cette couverture gâchée et délavée?

D’autres twitteurs ont continué d’exprimer leur déception en ligne.

«Quiconque est choqué par la mauvaise qualité du Vogue avec Kamala en couverture n’a pas prêté attention aux conneries d’Anna Wintour par rapport aux gens racisés. Elles durent depuis des décennies. L’équipe Kamala aurait dû faire preuve de plus de discernement. Quoi qu’il en soit, profitez de cette photo qui montre sans effort sa beauté sans la dépouiller de son pouvoir (ou de son costume) 😉

«La couverture de gauche (avec les Converse) n’aurait pas dû être sélectionnée ni même proposée en option.

Cela en dit long sur la façon dont vous voyez notre Madame la Vice-présidente.»

«Les gens, je prendrais des photos de la VP Kamala Harris gratuitement en utilisant mon Samsung et je suis sûr à 100% que cela donnerait un meilleur résultat que cette couverture de Vogue. Nous pouvons la photographier dans ma cour en utilisant la lumière naturelle du soleil et ce sera encore mieux.»

«Les gens qui ne comprennent pas pourquoi la couverture de Vogue mettant en vedette la vice-présidente élue Kamala Harris est problématique n’ont rien compris. La photo n’est pas terrible en tant que telle. C’est seulement bien en dessous des standards de Vogue. Ils n’y ont pas réfléchi. Comme les devoirs terminés le matin où on doit les rendre. Irrespectueux.»

«Tous les Blancs qui disent que vous pensez que ça va? Vous n’aidez pas. Vogue a toujours été incapable de mettre en lumière les femmes noires et les a toujours mal coiffées. Et si vous étiez une femme noire, vous le sauriez probablement. Donc s’il vous plait...»

«Voici 4 images de Kamala Harris que j’avais *enregistrées dans mon téléphone* et qui sont meilleures que cette couverture de Vogue.

Je pourrais dire quelque chose sur la façon dont les femmes qui dégagent une impression de pouvoir d’une manière qui n’est pas traditionnellement interprétées comme «féminines» sont mal présentées dans les médias, et c’est vrai. Mais aussi les tops méritent mieux !!»

Dans l’article qui accompagne la une, Mme Harris réfléchit à l’importance de son discours à la nation en novembre, après qu’elle et le président élu Joe Biden aient été déclarés vainqueurs de l’élection.

«C’était très important pour moi de m’exprimer à ce moment, et ce moment m’a fait réaliser qu’il y a une grande responsabilité venant avec le fait d’être la première», explique-t-elle. «Je dis toujours ceci: je suis peut-être la première à faire beaucoup de choses — assurez-vous que je ne sois pas être la dernière. Je pensais à mes bébés nièces, qui ne connaîtront qu’un seul monde où une femme est vice-présidente des États-Unis, une femme racisée, une femme noire, une femme dont les parents sont nés à l’extérieur des États-Unis.»

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l’anglais.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.