DIVERTISSEMENT
05/12/2019 12:23 EST

Julien Lacroix règle ses comptes avec le temps des Fêtes

«C’est le moment de l’année où je suis supposé voir ma famille. Si je l’aimais, ce monde-là, je les verrais à l’année!»

Facebook/Julien Lacroix

Parmi les nouvelles traditions du temps des Fêtes au Québec, il y a les publicités délirantes que nous offrent chaque année les humoristes en tournée pour convaincre le public qu’une paire de billets pour leur spectacle est LE cadeau idéal à mettre sous le sapin.

La publicité à battre cette année est visiblement celle de Julien Lacroix, qui continuera de faire le tour de la province au cours de la prochaine année avec son premier one-man-show, Jusqu’ici tout va bien.

Fidèle à son personnage déphasé et sympathiquement antipathique, l’humoriste parle pendant une minute quarante de tout ce qui l’énerve à propos de cette période de l’année, des épines de sapin qu’il retrouve chez lui jusqu’à la mi-juin, Blainville, la perruque d’Yves, la dinde sèche, son grand-père qui l’appelle Justine, et les «agréments» des voyages dans le sud.

«C’est le moment de l’année où je suis supposé voir ma famille. Si je l’aimais, ce monde-là, je les verrais à l’année», lance-t-il, notamment, dans un décor enchanteur.

À voir (et à revoir) ci-dessous :

À voir également: