DIVERTISSEMENT
11/09/2019 14:02 EDT | Actualisé 11/09/2019 14:03 EDT

Pour son grand retour à la télé, Julie Snyder a interviewé Ellen DeGeneres

«Je pense m’être préparée pendant une centaine d’heures pour cette entrevue...»

V

Pour son grand retour à l’animation d’un talk-show qui sera présenté cet hiver sur les ondes de V, Julie Snyder frappe fort : elle s’est rendue à Los Angeles dans le plus grand des secrets interviewer Ellen DeGeneres, figurant dans le top 10 des personnes les plus populaires au monde.

Un rêve qui se réalise

Ellen DeGeneres anime le jeu télévisé Game of Games, diffusé en version française sur les ondes V. C’est donc pour cette raison, et parce que Julie Snyder a fait parvenir une vidéo de sa carrière à l’équipe de la célèbre animatrice, qu’elle a pu vivre son rêve d’interviewer l’intervieweuse la plus connue de la planète. 

«Je suis allée à Los Angeles en juin, explique-t-elle. C’était top top top secret. Nous avons fait l’interview sur son plateau de Game of Games, il y avait huit caméras pour une seule entrevue, ce qui est vraiment rare. J’ai eu 15 minutes avec elle et nous avons parlé de tout, du fait qu’elle avait perdu son emploi après avoir révélé son homosexualité en une du New York Times, de Barack Obama, qui lui a donné la plus haute distinction et de dépression aussi, de divers sujets.» 

Cette entrevue de 15 minutes, qui sera diffusée dans son intégralité, s’est rapidement hissée dans le top 3 des meilleures entrevues que Julie Snyder affirme avoir pu réaliser avec de grandes vedettes. 

«Le tout dans mon anglais très approximatif, poursuit-elle en riant. Ce qui, finalement, m’ouvre des portes, car je crois que les gens trouvent ça sympathique de m’entendre parler avec un gros accent.» 

Elle ajoute qu’une belle connexion s’est produite entre elle et Ellen et que l’entrevue s’est déroulée encore mieux qu’elle se l’était imaginée.

«Bien sûr, j’aurais pris deux heures avec elle. Je me suis beaucoup préparée. J’ai regardé des épisodes de Game of Games, des extraits de ses talk-shows, j’ai lu son livre et le livre écrit par sa mère, Love, Ellen, qui n’acceptait pas l’homosexualité de sa fille au départ, j’ai lu sa biographie. Je pense m’être préparée pendant une centaine d’heures. J’avais l’aide de Madeleine Cantin, la productrice au contenu, et de Sandrine, qui étudie en communications et journalisme. Elle m’avait fait des graphiques avec toutes les dates importantes de la carrière d’Ellen que j’ai apprises par cœur.»   

La question qu’elle tenait le plus à poser à l’animatrice américaine? «La femme élue la plus drôle en Amérique a-t-elle déjà fait une dépression?» «Cette question me touchait et elle y répond», dit Julie Snyder. 

Toujours la même folie de Julie 

Si son nouveau talk-show n’a pas encore de nom officiel, c’est que l’animatrice compare ce processus à celui de dénicher le nom parfait pour un enfant à venir. «C’est comme une femme enceinte ou des parents qui pensent à des prénoms. Stéphane Laporte trouve beaucoup de prénoms, mais on ne veut pas le dire tant que le bébé n’est pas au bord de naître.»

Ce qu’elle peut dire, par contre, c’est que les folies comme seule Julie Snyder sait en faire ainsi que des costumes seront au rendez-vous.

«J’en ai fait, des folies, en Afrique du Sud, raconte-t-elle. C’était complètement fou! Je suis allée dans une cage avec de vrais lions autour de moi. Il y aura de tout comme avant et des costumes. Même avec Ellen DeGeneres, au début de l’entrevue, j’ai un costume. Vous allez voir.»

Avouant se mettre elle-même beaucoup de pression sur les épaules et être constamment dans le doute, l’animatrice dit se sentir bien et en confiance avec ce grand retour à l’animation et cette association - qu’elle qualifie de naturelle - avec V.

 «Je suis quelqu’un qui doute vraiment beaucoup et qui se remet beaucoup en question. Je pense que cette confiance établie avec V m’a aidé à accepter le défi de retourner à l’animation.»

«Je veux toujours évoluer dans ce que je fais, poursuit-elle. Je regarde ce qu’on fait avec Occupation Double, cela évolue toujours d’année en année. C’est la même chose pour mon métier d’animatrice. En fait, je dirais que c’est en 2014, quand j’ai fait quatre épisodes de L’été indien, que je me suis dit que je serais capable de me renouveler. On ne se réinvente pas, car on reste la même personne, mais on évolue et on arrive avec de nouvelles idées.»

L’animatrice promet des rencontres et des entrevues avec des gens très connus, mais aussi des gens qu’elle a envie de faire découvrir, toujours livrées à travers des angles originaux. 

Mystérieuse, elle évoque aussi une «entrevue fantastique avec quelqu’un en Afrique du Sud». «Je pense que quand on met cette personne en contexte, l’entrevue devient ultra passionnante. C’est l’une de mes entrevues préférées que j’ai faite de ma vie. Et oui, cela a un rapport avec Nelson Mandela…»

Le nouveau talk-show animé par Julie Snyder sera diffusé l’hiver prochain, sur les ondes de V.

À voir également: