NOUVELLES
15/02/2020 17:29 EST

Les joueurs de la LNH manqueront-ils de bâtons à cause du coronavirus?

Deux des principaux manufacturiers de bâtons, Bauer et CCM, ont fermé leurs usines en Chine.

skynesher via Getty Images

Jack Eichel a fracassé son bâton contre la barre transversale après qu’un but dans un filet désert ait confirmé la défaite des Sabres de Buffalo, des éclats terminant leur course un peu partout sur la surface glacée. De nombreux joueurs de la LNH, dont Eichel, pourraient devoir y penser à deux fois avant d’exprimer leur frustration de cette manière au cours des prochaines semaines, voire des prochains mois.

L’éclosion du coronavirus en Chine pourrait affecter la production des bâtons de hockey qui sont utilisés par les meilleurs joueurs au monde, ce qui pourrait provoquer une pénurie. Deux des principaux manufacturiers de bâtons, Bauer et CCM, ont fermé leurs usines en Chine.

Les joueurs ont donc commencé à faire des réserves de bâtons, au cas où la situation perdurerait.

«Nous verrons combien de temps ça durera, a confié Eichel. J’espère que ce ne sera pas trop long. De toute évidence, je change de bâton assez souvent.»

Eichel estime qu’il utilise environ 100 bâtons par saison, et il n’est pas le seul. Le joueur de centre des Stars de Dallas Tyler Seguin — qui affrontera le Canadien au Centre Bell samedi soir — change de bâton à chaque rencontre et s’est dit suffisamment préoccupé pour arrêter à la résidence de sa mère, située en banlieue de Toronto, pour en prendre deux de plus, juste en cas.

«C’est tout ce qu’il restait dans le garage, a dit Seguin. Je vais devoir gérer la situation.»

Les dirigeants de Bauer et CCM ont déclaré qu’ils surveillaient la situation de près afin que leurs clients, tels qu’Eichel, Seguin et Auston Matthews n’aient pas à devoir piger dans leur réserve personnelle, dans un garage. Warrior, l’autre principal manufacturier de bâtons pour les meilleurs joueurs au monde, n’est pas affecté par la crise actuelle puisque son usine est située à Tijuana, au Mexique.

CCM a indiqué par voie de communiqué que les directives gouvernementales chinoises pourraient ralentir la réouverture des usines, et s’attend à avoir un portrait plus clair de la situation d’ici quelques semaines. Le président et directeur des opérations de Bauer, Ed Kinnaly, a mentionné que la situation continue d’évoluer et espère que l’entreprise puisse relancer ses opérations en Chine très bientôt.

«Nous avons des surplus de stocks aux États-Unis et au Canada afin de répondre à la demande, et nous travaillons étroitement avec les responsables de l’équipement (des équipes de la LNH) afin d’avoir une idée de leurs inventaires et de nous assurer que les joueurs auront ce qu’ils ont besoin pour traverser la situation actuelle», a dit Kinnaly.

À VOIR AUSSI: Coronavirus: un premier cas en Afrique (OMS)