NOUVELLES
24/03/2020 08:38 EDT | Actualisé 25/03/2020 15:46 EDT

Les Jeux olympiques sont reportés à l'été 2021

Il s’agit du premier report des Jeux olympiques en dehors d’une période de guerre.

Les Jeux olympiques de Tokyo ont été repoussés jusqu’en 2021 mardi, mettant fin à des semaines de spéculations selon lesquelles les Jeux ne pouvaient pas avoir lieu comme prévu à cause de la pandémie de coronavirus.

Le Comité international olympique (CIO) a pris cette décision après avoir discuté avec le premier ministre japonais Shinzo Abe et des organisateurs locaux. L’organisme a aussi pris compte d’informations venant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le CIO a précisé que les Jeux auront lieu “pas plus tard qu’à l’été de 2021” et qu’ils seront appelés les Jeux olympiques de Tokyo de 2020.

“Dans les circonstances actuelles et selon l’information fournie par l’OMS aujourd’hui, le président du CIO et le premier ministre du Japon ont conclu que les Jeux de la XXXIIe olympiade à Tokyo doivent être repoussés à une date au-delà de 2020, mais pas plus tard qu’à l’été de 2021, pour assurer la santé des athlètes, de toutes les personnes impliquées dans les Jeux olympiques et la communauté internationale”, a déclaré le CIO dans un communiqué.

Avant l’annonce officielle, M. Abe avait fait savoir que le président du CIO, Thomas Bach, avait donné son accord à une proposition visant à reporter les Jeux d’un an.

“Le président Bach a dit qu’il sera d’accord à ’100 pour cent’, et nous nous sommes mis d’accord pour tenir les Jeux olympiques et paralympiques pendant l’été de 2021, au plus tard”, a déclaré M. Abe.

Au passage, le premier ministre Abe a ajouté que la tenue des Jeux l’an prochain serait “la preuve d’une victoire des êtres humains contre les infections au coronavirus”.

Dimanche, Thomas Bach avait fait savoir qu’une décision sur le report potentiel des Jeux serait prise au cours des quatre semaines suivantes. Toutefois, la pression s’est accentuée alors que des fédérations nationales, des organisations sportives et des athlètes ont manifesté leur désaccord face à la tenue de la cérémonie d’ouverture le 24 juillet, comme prévu.

L’ancienne hockeyeuse canadienne Hayley Wickenheiser a été la première membre du CIO à se distancier de la position de Bach, qui avait déclaré que les Jeux allaient avoir lieu comme prévu, lorsqu’elle a critiqué publiquement l’inébranlable stratégie de l’organisme.

Après l’annonce du report des Jeux, elle a écrit sur Twitter que la décision était le “message que les athlètes méritaient d’entendre”.

″À tous les athlètes: prenez une bonne respiration, ressaisissez-vous, prenez soin de vous et de vos familles. Votre moment va venir”, a-t-elle aussi écrit.

La décision est venue seulement quelques heures après que les organisateurs locaux eurent annoncé que le relais de la flamme olympique aurait lieu comme prévu, jeudi. Ces plans ont également été modifiés.

“Pour l’instant, la flamme sera entreposée et exposée à Fukushima”, a fait savoir Yoshiro Mori, président du comité organisateur des Jeux de Tokyo.

Les Jeux olympiques n’ont jamais été repoussés et, dans le passé, n’ont été annulés qu’en temps de guerre.

Les organisateurs devront maintenant se pencher sur la façon de poursuivre les opérations pendant une autre année tout en s’assurant que les sites de compétition demeurent adéquats pour une période additionnelle possible de 12 mois.

Il peut se passer beaucoup de choses en un an, et nous devrons donc penser à ce que nous devons faire. La décision nous est arrivée soudainement.Toshiro Muto, DG du comité organisateur

Le CIO et les organisateurs japonais ont dit espérer que la décision de reporter les Jeux aidera le mode à se relever de la pandémie.

“Les leaders sont d’accord pour dire que les Jeux olympiques de Tokyo pourraient représenter une lueur d’espoir pour le monde durant ces moments difficiles et que la flamme olympique pourrait devenir la lumière au bout du tunnel dans lequel le monde se trouve à l’heure actuelle, mentionne le CIO dans son communiqué.

“Ainsi, il a été convenu que la flamme olympique va demeurer au Japon. Il a aussi été convenu que les Jeux vont garder le nom de Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo de 2020.”

À VOIR ÉGALEMENT: