Des jeunes filles noires en princesses Disney pour une superbe série photo engagée

Le couple de photographes veut que davantage de filles se considèrent comme des princesses royales. Le résultat est magnifique.
Cendrillon, version CreativeSoul
Cendrillon, version CreativeSoul

Disney, prenez des notes.

Plus tôt cette semaine, le studio de photographie basé à Atlanta CreativeSoul s’est associé à la coiffeuse LaChanda Gatson pour créer une série de photos de princesses Disney. Sauf que cette fois, les princesses sont toutes de jeunes filles noires.

Le projet vise «à redéfinir et à réinventer la princesse traditionnelle avec sa propre touche de style et de culture», a déclaré dans un courriel au HuffPost Canada Kahran Bethencourt, qui dirige CreativeSoul avec son mari Regis.

«L’objectif est d’inspirer davantage de filles à travers le monde à commencer à se considérer comme des princesses royales.»

Blanche-Neige, réinventée par CreativeSoul.
Blanche-Neige, réinventée par CreativeSoul.
Ariel dans «La petite sirène», version CreativeSoul.
Ariel dans «La petite sirène», version CreativeSoul.
Tiana de «La princesse et la grenouille», réinventée par CreativeSoul.
Tiana de «La princesse et la grenouille», réinventée par CreativeSoul.

Les jeunes filles noires grandissent souvent sans voir personne qui leur ressemble dans les histoires qu’elles consomment, a expliqué Mme Gatson, qui a développé les histoires avec les Bethencourt. C’était certainement sa propre expérience, a-t-elle dit au HuffPost Canada.

«J’ai adoré regarder et lire des contes de fées et des romans fantastiques», a-t-elle déclaré. «Je me suis souvent représentée ces personnages plus près de moi et de ma culture.»

Pour cette série, elle est revenue sur de nombreux personnages des histoires qu’elle aimait en grandissant. «Je les ai réinventés en tant que royauté urbaine noire», a-t-elle déclaré.

Les princesses de la série «n’incluent toutefois pas de demoiselles en détresse», a précisé Mme Gatson. «Cette royauté possède les pouvoirs de guérison de leur lignée ancestrale.»

La série est rapidement devenue virale après avoir été publiée sur Facebook. Beaucoup de commentaires proviennent de parents de jeunes filles noires.

«Ma fille de 4 ans aime toutes les princesses Disney. Il y a quelques mois, elle m’a dit qu’elle voulait être une princesse blanche», a écrit un utilisateur. «J’ai suggéré Tiana, mais elle a dit non. Mais elle a regardé toutes les photos de cette publication environ 3 fois. S’extasiant pendant tout ce temps-là.»

Pour Mme Gatson, cette réaction est importante.

«C’est toujours ma mission d’inspirer, d’encourager et d’élever ma communauté, mon peuple et, surtout, mon avenir», a-t-elle déclaré. «Ces filles noires, elles sont comme moi.»

Raiponce, version CreativeSoul.
Raiponce, version CreativeSoul.

Il n’y a officiellement qu’une seule princesse Disney noire: Tiana de La princesse et la grenouille, sorti en 2009.

Un remake de La petite sirène, annoncé l’automne dernier, présentera Halle Bailey dans le rôle-titre. Le fait d’avoir une actrice et chanteuse noire en tant qu’Ariel dans une histoire qui inclut des sorcières de mer et un crabe qui parle a apparemment rendu certaines personnes incrédules, et il y a eu une inévitable réaction raciste.

Mais Bailey l’a géré avec grâce. «Je ne prête pas attention à la négativité», a-t-elle déclaré aux journalistes. «J’ai juste l’impression que ce rôle était quelque chose de plus grand que moi, et ça va être magnifique.»

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l’anglais.