DIVERTISSEMENT
21/05/2019 09:39 EDT

Jean-François Pronovost a longuement hésité avant d’accepter le rôle de Passe-Montagne

«J’aurais-tu regretté? J’aurais vraiment regretté...»

Télé-Québec

De passage sur le plateau de Bonsoir bonsoir!, Jean-François Pronovost a évidemment discuté longuement de l’aventure Passe-Partout, dont le tournage de la deuxième saison a déjà commencé.

Jean-François Pronovost a d’abord expliqué qu’il savait, au moment où il a accepté le rôle, que sa vie ne serait plus jamais la même.

«Au moment où on m’a dit: ‘Ça va être toi Passe-Montagne’, à chaque fois que je sortais quelque part, je me disais que c’était la dernière fois que je vivais ça», a expliqué celui que Jean-Philippe Wauthier a savamment introduit comme un homme qui, dans la vraie vie, «ne porte pas de noeuds papillon ni de beaux vestons, mais peut maintenant se payer une couple de paires de souliers neufs».

«Quand j’étais dans un restaurant, quand j’écrivais, quand je lisais un livre, quand j’allais dans un parc ou quand j’allais voir des pièces de théâtre pour enfants en plein air, je me faufilais dans la foule et je me disais: ‘Bientôt, je ne pourrai plus faire ça tranquille comme ça’.»

Jouera, jouera pas...

Il y avait évidemment la peur que la production ne soit pas bien reçue. Certains internautes avaient d’ailleurs exprimé leur réticence face à la nouvelle mouture de Passe-Partout au moment de l’annonce du projet en septembre 2017.

Mais il y avait aussi la peur d’être trop identifié à un personnage au point d’avoir de la difficulté à décrocher d’autres rôles par la suite, comme ce fut le cas pour certains interprètes de l’émission originale.

«On aime mieux le voir comme un cadeau que comme une peur, sinon on aurait peur tout le temps et on ne ferait jamais rien», avait d’ailleurs déclaré Gabrielle Fontaine, l’interprète de Passe-Carreau, sur le plateau de Tout le monde en parle en mars dernier.

«Ça faisait quand même peur. La première fois que mon agente m’a dit: ‘On t’a proposé là-dessus’, sur le coup, j’ai eu un petit rire nerveux», a confié Jean-François Pronovost. Et quand elle m’a dit qu’ils voulaient me voir, je me rappelle que le lendemain, je l’ai appelée et, dans ma tête, c’était un suicide artistique, je ne pouvais pas faire ça.»

«J’aurais-tu regretté? J’aurais vraiment regretté», a ensuite lancé un Jean-François Pronovost visiblement heureux de la tournure des événements.

«La chance que j’ai maintenant de justement avoir des enfants qui sont complètement illuminés, ça vaut tout l’or du monde.»

Passe-Partout est diffusée quotidiennement à 7h30 et du lundi au mercredi à 18h, sur les ondes de Télé-Québec.

À VOIR AUSSI: