NOUVELLES
21/11/2019 10:46 EST

Au Japon, un hôtel propose une nuit à moins de deux dollars à une condition

Pour relancer son entreprise, un Japonais de 27 ans demande à ses clients de se faire filmer et diffuser en direct sur YouTube.

capture d'écran Asahi Ryokan Hotel
Pour moins de deux dollars, le Asahi Ryokan Hotel vous permet dormir au chaud à une seule condition: accepter d'être filmé pendant 24 heures.

Pour redynamiser la clientèle de son établissement placé en plein coeur de Fukuoka, Tetsuya Inoue, 27 ans, a voulu innover. Conscient du potentiel des réseaux sociaux, mais également du budget que représente une chambre d’hôtel au Japon, ce jeune homme a décidé de proposer une nuitée pour moins de deux dollars à une condition: être filmé et diffusé en direct sur YouTube. 

Ce n’est pas une blague. Depuis octobre dernier, les clients qui se rendent au Asahi Ryokan Hotel à Fukuoka pourront accéder à une chambre pour 100 yens, soit 1,22 dollar la nuit (contre 29,25 $ pour une chambre normale), à une seule condition: être filmé jour et nuit et diffusé en direct sur la chaîne YouTube de Tetsuya Inoue baptisée “One Dollar Hotel” pendant 24 heures.

Afin de respecter l’intimité de ses hôtes, le jeune homme de 27 ans ne diffuse pas le son, mais uniquement la vidéo. 

Pour ceux qui ont accepté de passer la nuit dans cet hôtel sous l’oeil de plusieurs caméras (ils sont 4 à ce jour), voici les conditions à respecter. Si vous avez évidemment le droit d’éteindre les lumières de votre chambre, il est fortement déconseillé de laisser apparaître, de près ou de loin, vos informations personnelles.

En revanche, l’établissement bannit tout comportement obscène à caractère sexuel. 

capture d'écran Youtube
Si vous avez tout à fait le droit d'éteindre les lumières, il est en revanche interdit de commettre tout acte sexuel devant les caméras.

“De nos jours, les jeunes ne se soucient plus de leur vie privée… Beaucoup sont prêts à sacrifier leur intimité pour être filmés juste le temps d’une nuit”, a confié Tetsuya Inoue à CNN. Il a également expliqué que son but ultime était d’atteindre les 4000 heures de visionnage pour monétiser ses vidéos YouTube et tenter de gagner un peu d’argent.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.