POLITIQUE
18/10/2019 15:39 EDT

Singh pose une condition à un éventuel appui à un gouvernement libéral

Il a aussi répété qu'il n'appuierait pas les conservateurs.

Nathan Denette/La Presse canadienne

PORT ALBERNI, C.-B. — Le chef du NPD Jagmeet Singh a répété encore une fois vendredi qu’il refuserait systématiquement de travailler avec un gouvernement minoritaire conservateur, mais n’a pas voulu dire clairement si cela signifie qu’il ferait tomber un tel gouvernement dès la première occasion.

Et un appui à un éventuel gouvernement libéral minoritaire passerait par l’annulation du projet d’expansion de Trans Mountain, a-t-il ajouté.

M. Singh estime qu’un gouvernement dirigé par Andrew Scheer couperait dans les services, notamment en santé et dans les transports en commun, et il a déjà indiqué que les élus néo-démocrates chercheraient à faire tomber ce gouvernement s’il est minoritaire.

Mais lorsqu’un journaliste lui a demandé, lors d’un rassemblement à Port Alberni en Colombie-Britannique, s’il pouvait dire clairement s’il tenterait de renverser un gouvernement conservateur minoritaire dès le premier vote - vraisemblablement celui visant à mettre fin à la taxe sur le carbone -, provoquant rapidement une nouvelle élection, il n’a pas voulu répondre par un simple “oui” ou “non”.

M. Singh a plutôt répété ce qu’il a déjà maintes fois affirmé: les néo-démocrates n’aideront pas un éventuel gouvernement conservateur.

Je suis fier de le répéter: on a dit qu’on ne peut pas travailler avec les conservateurs. Ils ont déjà promis de couper dans les services.Jagmeet Singh

“Nous n’appuierons d’aucune façon M. Scheer dans le siège de premier ministre.”

Le chef néo-démocrate a aussi indiqué à nouveau que le seul parti avec lequel il n’est pas prêt à travailler est le Parti conservateur et qu’il est ouvert à collaborer avec les autres. Il a cependant précisé que l’annulation du projet d’élargissement de l’oléoduc Trans Mountain serait une condition à un éventuel appui des néo-démocrates à un gouvernement libéral minoritaire.

“On est contre le pipeline Trans Mountain, on était contre ça, on va continuer de combattre le pipeline”, a-t-il dit.

“Ce n’est pas aligné avec nos priorités.”

Retour sur le respect

Avant d’accepter les questions des journalistes, Jagmeet Singh a par ailleurs tenu à revenir sur des propos qu’il avait tenus jeudi, alors qu’il avait déclaré qu’il ne respectait pas les conservateurs.

“J’ai dit quelque chose qui était troublant pour moi”, a-t-il déclaré d’entrée de jeu, ajoutant avoir toujours souhaité faire une “campagne d’accueil”.

Il a expliqué être attristé par les coupes qu’il prévoit que les conservateurs feront.

“Mais vous pouvez avoir n’importe quelle vue, n’importe quel opinion ou avis politique, et vous pouvez exprimer votre opinion. Nous voulons créer un climat respectueux pour tout le monde.”

À voir: de journaliste à candidate du NPD