POLITIQUE
02/10/2019 15:03 EDT

Le NPD est préférable au Bloc pour les questions environnementales, dit Singh

«Le Bloc ne peut pas et ne veut pas travailler ensemble avec le reste du Canada.»

Paul Chiasson/La Presse canadienne
Jagmeet Singh a rencontré des citoyens au marché Atwater, mercredi matin.

MONTRÉAL — Quelques heures avant de croiser le fer avec ses rivaux de trois autres formations politiques, le chef du NPD Jagmeet Singh est allé faire un tour au marché Atwater, à Montréal, où il n’a pas manqué de souligner les différences entre son parti et le Bloc québécois.

Un récent sondage place le NPD au quatrième rang dans les intentions de vote au Québec, derrière les libéraux, les conservateurs et le Bloc.

Le Bloc québécois se trouve également à égalité avec le NPD en tant que solution de rechange pour 17 pour cent des électeurs.

Pour s’assurer que son parti se distingue du Bloc, M. Singh a donc misé sur une autre particularité des électeurs du Québec décelée dans le sondage: leur intérêt pour les enjeux environnementaux et la lutte contre les changements climatiques.

“Le grand contraste entre nous, les néo-démocrates, et le Bloc, c’est que pour faire face aux grands enjeux qui touchent les Québécois et Québécoises comme la crise climatique, il faut travailler ensemble”, a-t-il lancé.

“Et le Bloc ne peut pas et ne veut pas travailler ensemble avec le reste du Canada.”

Si on veut vraiment réduire nos émissions de gaz à effets de serre, si on veut faire face aux inégalités qui existent dans la société, il faut travailler ensemble.Jagmeet Singh

Jagmeet Singh participera au premier débat en français qui sera présenté mercredi soir à TVA, en compagnie de Justin Trudeau du Parti libéral, d’Andrew Scheer du Parti conservateur et d’Yves-François Blanchet du Bloc québécois.

“Avec ou sans turban”

Le NPD semble également souhaiter amadouer les électeurs québécois qui pourraient hésiter à voter pour le parti en raison du turban porté par le chef, qui est de confession sikhe.

De nouvelles publicités lancées mercredi à la télévision et sur les réseaux sociaux au Québec montrent en effet une femme, assise sur un banc, expliquant qu’“avec ou sans turban”, elle votera pour le NPD. Elle explique ensuite pourquoi le NPD est préférable à chacun des autres partis. Un parti différent est visé dans chacune des quatre publicités. Le chef Singh n’apparaît pas dans les publicités.

Questionné par des journalistes à ce sujet, M. Singh a répondu que s’il “est clair (qu’il a) un turban”, il a aussi plusieurs autres valeurs qui rejoignent les Québécois.

“Je suis un amoureux de la langue française, je suis quelqu’un qui comprend l’importance de l’identité et je suis quelqu’un qui peut se battre pour vous”, a-t-il avancé.

“Et ce que je veux dire, c’est moi qui (suis) pour l’avortement, pour les droits des femmes, pour le mariage de même sexe, pour la mort avec dignité... Ce n’est pas les autres qui ont les mêmes valeurs qui sont partagées avec les Québécois.”

Il a ajouté qu’il était “clair”, selon lui, qu’il existe à travers le Canada des gens qui ont des préjugés en raison du turban, préjugés contre lesquels il a dû se battre toute sa vie.

“Et j’ai dû lutter contre, me battre contre ces préjugés, et je suis content de le faire, parce que je sais que si on peut faire ça, on peut aller de l’avant.”

À voir: Chu Anh Pham, de journaliste à candidate