POLITIQUE
13/09/2019 11:08 EDT | Actualisé 13/09/2019 12:13 EDT

Jagmeet Singh promet de s'attaquer aux prix des forfaits de cellulaire et d'Internet

Il a souligné que d’autres pays ont mis en place des plafonds de prix.

Adrian Wyld/La Presse canadienne

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a ciblé les entreprises de télécommunications canadiennes, vendredi, en promettant d’imposer un plafond sur les prix des services de téléphonie cellulaire et d’internet.

Cette annonce est le plus récent exemple de la stratégie de campagne du NPD visant à attirer les électeurs préoccupés par leur portefeuille.

M. Singh a déclaré qu’un gouvernement néo-démocrate ordonnerait également la création d’un forfait de base obligatoire avec des données illimitées et abordables, et faciliterait, pour les fournisseurs de services tiers, l’utilisation des réseaux de Rogers, Bell et Telus.

“C’est probablement l’une des factures les plus frustrantes que les gens paient, le téléphone portable et internet”, a déclaré M. Singh dans une salle remplie de partisans de Beaches-East York, dans la circonscription de Toronto, qui agitaient des pancartes avec des émoticônes.

“Et il y a une raison pour laquelle les gens sont si frustrés. Nous payons des frais parmi les plus élevés du monde en matière de services de téléphonie mobile ou d’internet.”

Les entreprises de télécommunications ont déjà prévenu que les tentatives de réduire les coûts de cellulaire et d’internet par les gouvernements nuiraient à la qualité du service et aux investissements dans les infrastructures.

Mais M. Singh a souligné que d’autres pays, tels que les États-Unis et l’Australie, ont mis en place des plafonds de prix similaires sans avoir de tels impacts négatifs, et a avancé que le Canada n’avait pas emboîté le pas en raison de l’influence du secteur des télécommunications à Ottawa.

Le chef du NPD a promis de s’attaquer aux grandes entreprises dès le début de la campagne, accusant le gouvernement libéral de Justin Trudeau de céder devant le milieu des affaires et les lobbyistes.

“Au cours des quatre dernières années, les lobbyistes des télécommunications ont fait pression sur le gouvernement de M. Trudeau plus de 565 fois”, a lancé M. Singh.

“En conséquence, ils ont augmenté le coût de téléphonie cellulaire et de l’accès à internet à un point tel qu’il est l’un des plus élevés au monde. Nous voulons donc changer cela.”

Cependant, M. Singh a également été confronté à des questions sur ce que seraient les relations entre un gouvernement néo-démocrate et le secteur privé, compte tenu de ses attaques répétées. Il s’est aussi fait demander si ses politiques feraient disparaître des entreprises, des emplois et la prospérité économique.

Le chef du NPD a déclaré qu’il ne voulait pas être un ennemi du secteur privé, mais qu’il devait commencer à travailler dans l’intérêt de tous les Canadiens, plutôt que des riches et des puissants.

“Je ne veux faire de personne un ennemi, mais je veux définitivement affronter les puissants”, a-t-il déclaré.

“Nous pouvons travailler avec les entreprises. Nous pouvons créer un bon climat qui permettra aux entreprises de prospérer, mais nous ne voulons pas créer un moyen pour les entreprises de prospérer pendant que les gens souffrent.”

À voir: Jagmeet Singh dit qu’Andrew Scheer «installe un climat de peur» (en anglais)