POLITIQUE
08/07/2020 13:38 EDT | Actualisé 08/07/2020 16:33 EDT

Rideau Hall: une intervention pacifique parce que l’intrus était blanc, croit Singh

Le chef du NPD y voit un exemple du racisme systémique au sein de la GRC.

Adrian Wyld/La Presse canadienne
Le chef du Nouveau Parti démocratique Jagmeet Singh s'apprête à donner un point de presse, le 8 juillet 2020. (Adrian Wyld/La Presse canadienne)

Jagmeet Singh estime que si l’intrus de Rideau Hall avait été une personne de couleur, l’issue de l’opération policière aurait été plus dramatique.

Corey Hurren fait face à 22 chefs d’accusation liés aux armes à feu, mais aussi de menaces à l’endroit du premier ministre Justin Trudeau. Le réserviste et homme d’affaires du Manitoba est détenu dans une prison d’Ottawa en attendant la suite des procédures.

Selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC), Corey Hurren a été arrêté le matin du 2 juillet à environ 200 mètres de la porte d’entrée de la résidence temporaire du premier ministre à Ottawa. Il aurait auparavant enfoncé avec sa camionnette des grilles de la propriété de Rideau Hall, puis aurait couru avec une arme chargée en direction de la résidence des Trudeau, qui n’étaient pas présents à ce moment-là.

Le chef du Nouveau Parti démocratique y voit une illustration du racisme systémique au sein de la GRC, en rappelant que Corey Hurren, un homme blanc, a été arrêté sans incident après une heure et demie de pourparlers avec des policiers, alors que plusieurs Autochtones et personnes racisées ont été tués récemment au Canada par des policiers lors d’interventions pour des citoyens en crise.

M. Singh presse le premier ministre Trudeau d’agir pour régler le problème de racisme systémique au sein de la GRC. Il rappelle que même le président américain, Donald Trump, a pris certaines mesures, comme ordonner des limites au recours par la police à la “prise d’étranglement”, alors que M. Trudeau n’a rien fait jusqu’ici, selon le chef néo-démocrate.